Élections territoriales, régionales et départementales: qui sont les vainqueurs dans les Outre-mer ?

politique
vote

Contrairement à l'Hexagone, plusieurs présidents sortants de collectivité ont été battus dans les Outre-mer. Seul Ary Chalus est réélu en Guadeloupe. Synthèse des résultats pour la Réunion, Mayotte, la Guyane, la Guadeloupe et la Martinique.

Si dans l'Hexagone, la prime aux sortants a fonctionné pour les élections régionales, ce n'est pas le cas dans les Outre-mer. A l'exception du Guadeloupéen Ary Chalus, les autres présidents sortants de collectivités ont été battus lors de ce second tour. C'est le cas de Didier Robert à La Réunion, d'Alfred Marie-Jeanne en Martinique et de Rodolphe Alexandre en Guyane. Synthèse par territoire.  

La Réunion : courte victoire d'Huguette Bello

À La Réunion, le duel pour le conseil régional entre le président sortant, Didier Robert, et son adversaire de la gauche unie, Huguette Bello, a été extrêmement serré. Au final, Huguette Bello, candidate de la gauche unie, l'emporte avec 51,85% face au président sortant Didier Robert, 48,15%.

résultats définitifs la réunion régionales


Huguette Bello a réagi au micro de Réunion la 1ère : "La victoire est sans doute courte, mais elle est intense". La maire de Saint-Paul n'a pas manqué d'épingler son adversaire, le président sortant Didier Robert, pour sa gestion des finances de la région. "Laisser La Réunion dans un état calamiteux comme il l'a laissée avec 1 300 000 000 d'euros de dette, c'est terrible pour La Réunion. Il faut que nous ayons conscience de cela.Regardez sa réaction au micro de Réunion la 1ère : 


Devant ses soutiens rassemblés dans son QG de Saint-Paul elle a scandé "c'est un moment historique". Depuis 2010 et la défaite de Paul Vergès (PCR) face à Didier Robert, la droite était à la tête du conseil régional de La Réunion. 

Vous avez fait le choix de la probité, de l'intérêt général (...) et j'en mesure toute la responsabilité.

Huguette Bello


Devant les caméras de Réunion la 1ère, Didier Robert a concédé sa défaite. "Il faut accepter les défaites comme les victoires. De très belles voies d'espérance se profilent, au niveau des communes comme Saint-Denis où nous arrivons en tête." Le président sortant, qui n'est donc pas réélu pour un troisième mandat, a souhaité à rappeler son soutien sans faille à La Réunion. "Il y a cette volonté de changement qui s'exprime, il faut l'accepter, aller de l'avant et regarder l'avenir", a-t-il ajouté, souhaint "plein de réussite" à l'équipe d'Huguette Bello. 

 

Les Réunionnais et Réunionnaises votaient également pour les départementales ce dimanche. Canton par canton, découvrez les résultats avec Réunion la 1ère :

 

Guyane : Gabriel Serville renverse Rodolphe Alexandre

Gabriel Serville est le grand gagnant du scrutin avec 54,83 % des voix, face à Rodolphe Alexandre le président sortant de la CTG qui obtient 45,17%. 

Gabriel Serville

Le député Serville et ses colistiers remportent, entres autres, les communes de Kourou, Sinnamary, Cayenne, Saint-Laurent du Maroni et Macouria. "Les électeurs ont fait triompher la voie de la sagesse et du respect", a réagi Gabriel Serville. "Je sais que la partie sera difficile", a-t-il glissé sous les vivats depuis son QG. "Cela fait trop longtemps que le gouvernement ne nous prend pas au sérieux. Je vous le dis la main sur le coeur, notre premier problème est que notre parole n'est pas crédible parce que certains ont décridibilisé la parole politique et la parole publique de la Guyane. Nous aurons cette mission de restaurer la crédibilité de notre parole." :

 

Président du conseil régional puis de la collectivité de Guyane depuis 2010, Rodolphe Alexandre n'a pas caché sa déception, estimant que "C'est une page qui se tourne", mais "je note que les chasseurs se sont coalisés contre moi", a commenté, amer, le président sortant :



À noter que plus de la moitié des électeurs inscrits n'ont pas fait le déplacement aux urnes puisqu'à 18h, le taux d'abstention était de 53,4%.

 

Martinique : Serge Letchimy devance Alfred Marie-Jeanne

En Martinique, Serge Letchimy sort vainqueur d'une quadrangulaire. Il obtient 37,7% des suffrages, contre 35,2% au président sortant de la collectivité,  Alfred Marie-Jeanne. Suivent ensuite Catherine Conconne avec 14,4%  et Jean-Philippe Nilor qui obtient 12,5%.

A l'issue de la soirée, Serge Letchimy a salué ses partisans réunis au quartier général du Parti Progressiste Martiniquais. "Ce 27 juin est un grand moment pour la Martinique toute entière" a réagi le vainqueur. Il a dédié sa victoire à imé Césaire, dont il fut le successeur à la mairie de Fort-de-France.

 

Guadeloupe : large réélection d'Ary Chalus

Il est le seul président sortant réélu dans les Outre-mer : Ary Chalus conserve son fauteuil de président du consel régional, après avoir frolé la réélection dès le premier tour. Au second, il obtient 72,4% face à Josette Borel-Lincertin (27,6%).

régionales résultat Guadeloupe
©ftv

Ary Chalus a salué sa victoire soulignant que sa victoire était la plus large de tous les scrutins régionaux de ce second tour. "Ce résultat nous ravit et nous donne la force de poursuivre le travail dans l'intérêt de tous", a-t-il expliqué :

 

De son côté, la socialiste Josette Borel-Lincertin a concédé sa défaite, estimant toutefois avoir fait "une très belle campagne :

 

Départementales à Mayotte

À Mayotte, pour le second tour des élections départementales, ce sont onze duels qui avaient lieu, ainsi qu'une triangulaire dans la commune de Tsingoni, au centre-ouest de l'île. La carte des résultats canton par canton :

En début de soirée, des accusations d'irrégularité à Dembéni ont été révélées. Plusieurs enveloppes déposées dans l'urne par une seule personne, des signatures d'électeurs pourtant absents... Les accusations sont portées par l'équipe de Madi Velou et Zamimou Ahamadi, qui étaient en lice contre Issa Issa Abdou et Inaya Salimini. 

Remous également du côté de Sada, où le député Mansour Kamardine (LR) l'a emporté avec Tahamida Ibrahim. L'autre binôme en lice dans le canton a accusé les vainqueurs d'"irrégularités", notamment des procurations refusées à personnes radiées, qui n'ont pas pu se réinscrire suite au refus du maire de Chirongui. "C'est inadmissible", a déclaré Mohamed Abdou, qui était soutenu par le sénateur Thani Mohamed Soilhi. Le député Kamardine parle lui aussi de "corruption" et "fraudes en tout genre" : "Nous avons eu en face les puissances de l'argent qui étaient mobilisées contre moi et contre les intérêts de Mayotte."

A noter enfin, la victoire du duo Ben Issa Ousseni et Zaounaki Saindou (DVD) dans l'unique triangulaire de ce second tour. Ils l'emportent à Tsingoni face aux binômes constitués de Prince Moula et Sitti-Hamida Boun-Cheikh (MDM), et de Moizari Ahamada et Boura Digo Irchadi (MDM).

Une participation en hausse pour le second tour

Dans toute la France, la forte abstention avait marqué le premier tour des élections. Ce dimanche 27 juin, premier constat : elle diminue en Outre-mer. À Mayotte, la participation a ainsi augmenté de deux points par rapport à 2015 avec, à 17h, 56,63% des électeurs qui avaient fait le déplacement dans les bureaux de vote, contre 54,12% il y a six ans. Au premier tour, le taux de participation enregistré à 17 heures pour le 1er tour était de 50,20%. 

En revanche à La Réunion, si le taux de participation est en hausse, évalué à 40,76% à 17h, il est le plus bas de ces dernières années dans le département. Dimanche dernier, le taux de participation définitif était de 36,44%. 

À 17h la participation était en hausse en Martinique : 36,56% des inscrits se sont présentés aux urnes pour élire les membres de l'assemblée territoriale. C'est beaucoup plus qu'au premier tour où seulement 26,17% des électeurs s'étaient déplacés à la même heure. Mais bien moins qu'en 2015 où le scrutin avait mobilisé 47,77% des votants.

Du côté des territoriales en Guyane, la participation était également en hausse à une heure de la fermeture des bureaux. Par rapport à 2015, où 39,84% des électeurs avaient voté, le taux de participation était de 42,45% à 17h. Lors du premier tour, il était de 28,05%, en baisse par rapport à 2015. A 18h, le taux d'abstention était de 53,4%

Enfin en Guadeloupe, où l'on vote ce dimanche pour les élections régionales et départementales, la participation est en forte baisse. Le taux estimé est de 29,56% pour les départementales (40,77% en 2015) et 25,22% pour les régionales (46,25% en 2015).