outre-mer
territoire

Eramet retrouve son rang : pour la première fois, un Canadien va diriger la Société Le Nickel - SLN en Nouvelle-Calédonie

nickel Province sud
sln doniambo
Usine de nickel SLN de Doniambo. ©Alain Jeannin
Le groupe minier français Eramet retrouve son rang à la Bourse de Paris et semble désormais inoxydable aux péripéties des cours mondiaux du nickel. Pour la première fois depuis sa création en 1880, un Canadien va diriger la SLN calédonienne et l’usine de nickel de Doniambo.
Le groupe minier et métallurgique Eramet a annoncé qu’il rejoignait l’indice boursier SBF 120 suite à la décision du Conseil des Indices d’Euronext Paris. Le SBF 120 regroupe les 120 premières entreprises cotées en France. Cette décision prendra effet lundi 18 décembre. Ce retour dans l’un des deux indices phares de la Bourse de Paris, reflète la confiance retrouvée des investisseurs et des actionnaires dans les perspectives du groupe et du secteur des matières premières. Le récent parcours boursier d’Eramet montre une progression de près de 40% depuis janvier 2017 pour une capitalisation de 2,1 milliards d’euros.

Des Canadiens discrets et déjà bien présents

Ils vont finir par constituer une petite communauté en Nouvelle-Calédonie. Les Canadiens étaient déjà sur place chez KNS, dans le management opérationnel de l’usine de nickel du Nord, mais aussi chez Vale sur le site de l'usine du Sud, et voilà qu'un canadien est nommé à la tête de la SLN...En réalité, ce n'est pas si surprenant.

Des liens qui remontent à loin

Le Canada est une terre de matières premières, de cuivre, d'or et de nickel et ses entreprises minières sont présentes depuis longtemps en Nouvelle-Calédonie. Inco (Vale) dès les années 1900, dans le cadre d’une coopération avec la SLN, et plus récemment Falconbridge (Glencore) à l’origine en 2006 de l’usine du Nord. Mais un Canadien à la tête de la SLN, c’est presque une petite révolution tant l'histoire de la Société Le Nickel a été marquée par une présence française exclusive qui contrastait avec un environnement géographique et minier anglo-saxon. Les temps changent, Eramet aussi : "Aller chercher la compétence où elle se trouve c'est naturel, et c’est une bonne chose qu’Eramet ouvre les fenêtres sur le monde" réagit Jean-François Lambert expert du secteur des matières premières et membre du cercle Cyclope.

Dans le cadre de la transformation engagée depuis sa prise de fonction en mai dernier, Christel BORIES, Président Directeur général du groupe ERAMET, a donc procédé à plusieurs nominations au Comité Exécutif du Groupe et dans sa filiale la Société Le Nickel - SLN en Nouvelle-Calédonie :

« Ces mouvements et arrivées dans le Groupe sont un signe particulièrement positif de renouvellement, d'internationalisation et d'enrichissement des compétences à un moment où Eramet s'engage dans une nouvelle phase de son développement. » (Christel Bories)

Eramet s'internationalise 

À compter du 1er avril 2018 précise Eramet, Kleber SILVA devient Directeur général adjoint du groupe, en charge des branches minières (manganèse et nickel ndlr). Il sera membre du Comité Exécutif. Kleber SILVA, âgé de 54 ans, de double nationalité brésilienne et britannique, était depuis 2006 vice-président exécutif en charge du minerai de fer et charbon au sein d'ArcelorMittal. Il a auparavant exercé différentes responsabilités opérationnelles au sein du groupe VALE au Brésil et de la société Québec Cartier Mining au Canada.

Un Canadien à la tête de la SLN

SLN
Bernard Laflamme va prendre la direction de la SLN ©DR
Bernard LAFLAMME rejoindra le groupe ERAMET en début d'année pour prendre la responsabilité de Directeur général adjoint de la Société Le Nickel - SLN, dans la perspective d'être proposé comme Directeur Général au Conseil d'administration de la Société qui se tiendra le 18 février à Nouméa. Bernard LAFLAMME, 57 ans, de nationalité canadienne, diplômé en génie électrique de l'Université de Sherbrooke (Canada), titulaire d'une maîtrise en administration des affaires de l'Université du Québec à Montréal et d'une maîtrise universitaire ès sciences de l'Université du Québec à Trois-Rivières, a récemment été Chef des opérations de la société Baffinland Iron Ore Mines Corporation après avoir été Directeur Général du complexe minier Mont-Wright du groupe ArcelorMittal.

Une nouvelle page va s'ouvrir

Jérôme FABRE, 43 ans, actuellement Directeur Général de la Société Le Nickel - SLN, est nommé Directeur général adjoint du groupe ERAMET, en charge de la branche Alliages et membre du Comité Exécutif. Jérôme FABRE prendra ses nouvelles fonctions à compter du 5 février 2018.
Cet ingénieur X-Ponts, membre du corps des Ponts, a largement contribué au redressement de la SLN calédonienne et à l’amélioration de la compétitivité de la filiale d’Eramet. Auparavant, il avait piloté le grand projet métallurgique et minier indonésien de Weda Bay qui devrait hisser Eramet et son partenaire Chinois parmi les premiers producteurs mondiaux de nickel. Jérome Fabre, un ingénieur « ouvert » et « hypercommuniquant » selon le quotidien économique Les Echos, rejoint donc Paris et provisoirement la Tour Maine Montparnasse, en attendant le déménagement d’Eramet dans son nouveau siège social qui sera situé 10 boulevard de Grenelle dans le 15e arrondissement de Paris. Cet immeuble deviendra le siège social d'Eramet en milieu d'année 2018 et accueillera environ 350 collaborateurs du Groupe. 


Publicité