publicité

La France compte 66,9 millions d’habitants dont 2,1 millions dans les Outre-mer au 1er janvier 2017

Au 1er janvier 2017, la France comptait 66 991 000 habitants dont 2,1 millions dans les 5 départements d'Outre-mer. Au cours de l’année 2016, la population a augmenté de 265 000 personnes. Voici les chiffres clés sur les naissances, les décès, la fécondité, l'espérance de vie et le vieillissement.  

© CELIA PERNOT / BSIP
CHASSENET / BSIP AMELIE-BENOIST / BSIPMAY / BSIP
© CELIA PERNOT / BSIP CHASSENET / BSIP AMELIE-BENOIST / BSIPMAY / BSIP
  • Par Pierre Lacombe
  • Publié le
La population de France est de 66.991.000 habitants, dont 64.860.000 en métropole et 2.131.000 dans les 5 départements d'Outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane, Mayotte, La Réunion) selon les estimations de l'Insee.
© Document INSEE
© Document INSEE
Pour connaître dans le détail la population légale en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane et à la Réunion, il faut se référer aux statistiques de 2014 de l'Insee. 
En 2014, Saint Pierre-et-Miquelon comptait 6034 habitants, Saint-Barthélémy, 9427 habitants et Saint-Martin, 35 107 habitants 

Baisse des naissances pour la deuxième année consécutive

© AMELIE-BENOIST / BSIP
© AMELIE-BENOIST / BSIP

Durant cette année, le nombre de naissance a de nouveau diminué. Avec 785 000 bébés (-14 000 par rapport à l’année précédente), c’est le plus bas niveau depuis 1999, sans pour autant atteindre le point bas de 1994 (741.000 hors Mayotte). L’indicateur conjoncturel de fécondité  s’élève à 1,93 enfant par femme contre 1,96 en 2015 et 2 en 2014, après 8 années de relative stabilité.
 
Cette baisse du nombre des naissances s’explique par la diminution de la population féminine en âge de procréer et par la baisse de sa fécondité. Les femmes âgées de 20 à 40 ans, les plus fécondes, sont de moins en moins nombreuses depuis le milieu des années 1990. Elles sont 8,4 millions en 2016, contre 8,9 millions en 2006 et 9,2 millions en 1996
 

Le nombre de décès en baisse

Le nombre de décès atteint 587 000 en 2016. Après avoir beaucoup augmenté en 2015, il baisse légèrement en 2016 (7 000 de moins qu’en 2015). Les espérances de vie à la naissance, qui avaient diminué en 2015, retrouvent leur niveau de 2014 (85,4 ans pour les femmes et 79,3 ans pour les hommes). En 2015, c’était néanmoins le pays de l'Union européenne le plus fécond, juste devant l'Irlande (1,94 enfant par femme) et loin devant le pays le moins fécond, le Portugal avec 1,3 enfant par femme. 
 

L’espérance de vie en hausse

En 2016, l’espérance de vie à la naissance progresse de nouveau, après avoir diminué en 2015. Dans les conditions de mortalité de 2016, une femme vivrait en moyenne 85,4 ans et un homme 79,3 ans. L’écart d’espérance de vie entre hommes et femmes continue de se réduire : il était de 7,9 ans en 1996, de 7,1 ans en 2006 ; il est de 6,1 ans en 2016.
 
La population française continue de vieillir. Au 1er janvier 2017, les personnes de 65 ans ou plus représentent 19,2 % de la population, soit trois points de plus que dix ans auparavant et quatre points de plus que vingt ans plus tôt. Toutefois, la proportion des 65 ans ou plus est légèrement plus faible que la moyenne européenne : 18,9 % au 1er janvier 2015 au sein de l’UE, contre 18,4 % en France à la même date. L’Italie est le pays où le poids des seniors est le plus élevé (21,7 %) ; l’Irlande est celui où il est le plus faible (13,0 %).
 

7000 mariages entre personnes de même sexe

© Fred de Noyelle / Leemage
© Fred de Noyelle / Leemage
En 2016, 235 000 mariages ont été célébrés, dont 7 000 entre personnes de même sexe. L’âge des mariés de sexe différent continue d’augmenter ; celui des mariés de même sexe diminue légèrement. Le Pacs poursuit sa progression et, en 2015, quatre Pacs ont été conclus pour cinq mariages célébrés.

Le nombre de mariages, qui baissait de manière quasi continue depuis le pic de l’an 2000, malgré quelques années de pause (2005, 2010 ou 2012), est relativement stable depuis 2013. Les mariages entre personnes de sexe différent sont toujours de plus en plus tardifs : en 2016, les hommes se marient en moyenne à 37,8 ans et les femmes à 35,3 ans, soit environ cinq ans plus tard qu’en 1996. Cette année-là, les hommes se mariaient alors en moyenne à 32,6 ans et les femmes à 30,0 ans. À l’inverse, l’âge des mariés de même sexe diminue très légèrement en 2016. 

Ci-dessous le détail du bilan démographique 2016 en France de l'Insee: 

Les populations légales de Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Wallis et Futuna sont mis à jour tous les cinq ans. Pour connaître les dernières statistiques de l'Insee, cliquez ici  



Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play