outre-mer
territoire

Francis Joyon remporte la Route du Rhum dans un duel final d'anthologie face à François Gabart

voile
joyon arrivée
©DR
Dans la nuit guadeloupéenne, le duel final entre Francis Joyon (Idec) et François Gabart (Macif) a été incertain jusqu'à la dernière seconde. C'est grace à un ultime virement de bord que Joyon remporte la 40ème édition de cette Route du Rhum.  
Le contournement de la Guadeloupe avant de venir couper la ligne d'arrivée devant Pointe-à-Pitre a une nouvelle fois réservé bien des surprises dans cette Route du Rhum. Alors qu'il semblait avoir une confortable avance il y a seulement 24 heures, François Gabart (Macif) a vu fondre sur lui Francis Joyon (Idec).  Ce dernier a fait la -minuscule- différence dans le canal des Saintes. L'écart final entre Joyon et Gabart est de 7 minutes et 8 secondes.
L'arrivée était à suivre en direct sur Guadeloupe la 1ère et France Ô, ainsi qu'en Facebook live :
 
 

Un virement qui fait la différence

Les deux bateaux étaient encore bord à bord à quelques centaines de mètres de la ligne d'arrivée. Et c'est finalement Francis Joyon, 62 ans, qui a réussi à s'imposer grâce à un ultime virement de bord.  "Un final et un duel d'anthologie", a d'ailleurs reconnu Francis Joyon, lors de sa première réaction au micro de Guadeloupe la 1ère. Il a ensuite confié que c'est dans le Canal des Saintes qu'il avait pu rattraper et dépasser François Gabart. Mais jusqu'à la dernière minute, il a cru que Gabart reviendrait sur lui.
 
trimaran idec
©DR
 

Record battu

Francis Joyon bat au passage le record absolu de l'épreuve, détenu jusque là par Loïck Peyron. Joyon a effectué la traversée Saint-Malo / Pointe-à-Pitre en 7jours 14h 21mn 47sec. Il améliore le record de 46 minutes.
 

Les avaries de Gabart

A quelques heures de l'arrivée en Guadeloupe, l'équipe technique de François Gabart a révélé que le trimaran Macif avait subi plusieurs grosses avaries dans les premiers jours de course : il a perdu un foil, un safran et cassé plusieurs lattes de sa grand-voile. Gabart avait choisi de taire ses avaries et de ne pas faire escale pour réparer.
 

Comme en 1978

Pour ses 40 ans, la Route du Rhum s'est offert un final à suspense qui rappelle la première édition. En 1978, Mike Birch avait devancé Michel Malinowski de 98 secondes, un écart minuscule qui avait ancré la Route du Rhum dans la légende, dés sa première édition. 
Publicité