outre-mer
territoire

Fusillade lors d'une veillée funéraire: trois personnes condamnées aux assises en Guadeloupe

justice
tribunal pointe-à-pitre
©Guadeloupe 1ère
Deux hommes et une femme ont été condamnés à des peines allant de "2 ans ferme" à "13 ans de réclusion criminelle" par la cour d'assises de Basse-Terre jeudi, pour une fusillade qui avait fait 19 blessés lors d'une veillée funéraire, en 2013, à Baie-Mahault
Ils ont été jugés coupables de "violences volontaires avec quatre circonstances aggravantes : usage d'une arme, préméditation, faits commis en réunion et lors d'une manifestation sur la voie publique", a précisé à l'AFP Albert Cantinol, avocat général à la Cour d'Appel de Basse-Terre.
 

L'un des accusés raconte qu'il avait été "menacé" par des proches du défunt

Dans la nuit du 20 au 21 mai 2013, "deux tirs de deux fusils différents" avaient blessé 19 personnes lors de la veillée d'un jeune homme de 23 ans, tué par balles quelques jours plus tôt. Dix-neuf personnes avaient été touchées par des tirs cette nuit-là, dont un bébé de sept mois, blessé par "une vingtaine de plombs". Deux autres personnes ont perdu un oeil.

L'un des accusés, âgé de 24 ans, qui a reconnu avoir tiré, a été condamné à "13 ans de réclusion criminelle. Il a raconté à la barre qu'il avait été "menacé" par des proches du défunt, qui l'auraient soupçonné d'être impliqué dans ce décès, et avait voulu les "impressionner".

Un autre accusé, âgé de 27 ans, a reconnu "avoir conduit le véhicule" à bord duquel ils ont tiré. Il a été condamné à "12 ans de réclusion criminelle", étant désigné comme le second tireur lors du procès. La troisième accusée, âgée de 32 ans, petite amie de l'époque du plus âgé des accusés, était présente dans le véhicule mais avait joué "un rôle secondaire".

Elle a été condamnée à "2 ans fermes avec mandat d'arrêt". La jeune femme, restée dans l'hexagone lors de l'audience, a été jugée par défaut, selon la même source. L'avocat général avait requis contre elle "2 ans, en laissant la cour décider d'un éventuel sursis", et "15 ans de réclusion" à l'encontre des deux hommes.

Outre les trois accusés, un quatrième protagoniste se trouvait dans le véhicule, mais le suspect, désigné selon les versions des autres, comme "tireur ou conducteur", a été assassiné en décembre 2014, alors que l'affaire de la fusillade n'avait pas encore été élucidée.
 

Regardez le compte rendu de ce procès avec Guadeloupe 1ère:

©la1ere

 
 
Publicité