Goulam, "le soignant des coeurs"

sorties de la semaine
Goulam
L'artiste comorien enflamme la toile avec ses chansons d'amour. Il en parle avec tact. Il pourrait presque passer pour un coach en amour.

Comme toi de Goulam featuring Meiitod. Un artiste comorien peut en cacher un autre. On connaissait Soprano, voici Goulam, né à Anjouan, et dont les clips déclenchent des millions de vues. L’avenir dira si son dernier opus Comme toi, sorti la semaine dernière, suivra le même chemin. C’est à la faveur du confinement que le jeune artiste se fait connaître. Grâce aux réseaux sociaux, le titre On s’en ira enflamme la toile. Goulam pratique une sorte d’afro-zouk. Mais ce sont ses paroles qui séduisent. Elles parlent de relations amoureuses, avec un tact particulier. "C’est un peu de nous, de mes proches, et oui, c’est un peu autobiographique parfois" reconnait l’intéressé. Dans On s’en ira, il parle d’une fille qui a perdu la foi en l’amour. Il la rassure en lui expliquant qu’il ne faut pas généraliser. Depuis, on le surnomme "le soignant des cœurs" et "des personnes viennent me voir en privé pour que je les conseille" poursuit-il, encore étonné de ce phénomène. Une sorte de coach en amour quoi !

Un coach en amour 

Drôle de trajectoire pour cet artiste. Né dans une famille de musiciens, Goulam se souvient d’avoir toujours pratiqué (il est multi-instrumentiste, piano, guitare, batterie). Ce n’est que plus tard qu’il se mettra au chant. Après le bac, il vient en France pour suivre des études en informatique. Devenu ingénieur, tout en poursuivant la musique, il choisira de se consacrer entièrement à sa passion en 2018. Sa carrière décolle, les réseaux lui assurent une visibilité inattendue. En mars 2021, il sort un E.P de huit morceaux "un peu de nous". Résultat : Goulam vit de son art. Si la situation sanitaire le permet, il devrait se produire en Polynésie en décembre, et à La Réunion, en janvier prochain.