Le gouvernement français suspend l'adoption internationale en Haïti

diplomatie
haiti enfant
©Chandan KHANNA / AFP
Le ministère des Affaires étrangères annonce une suspension des adoptions internationales en Haïti, en raison de la situation sécuritaire actuelle dans le pays. La suspension est prévue pour une durée de trois mois. 
Le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères a pris un arrêté de suspension des adoptions internationales en Haïti, a-t-il annoncé dans un communiqué publié le 11 mars. "Cette décision, difficile, a été prise en raison de la situation sécuritaire actuelle dans le pays", peut-on lire. La décision concerne les candidats à l'adoption résidant en France et qui n'ont pas été apparentés à la date de l'entrée en vigueur de l'arrêté.
 

Crise politique et sociale

Le ministère invoque la "situation sécuritaire locale" dans le pays, paralysé par une crise politique aux conséquences sociales et économiques importantes. Pendant un an, Haïti a été dirigé par un gouvernement intérimaire jusqu'à la nomination début mars d'un nouveau Premier ministre, le cinquième depuis l'arrivée au pouvoir du président Jovenel Moïse. Impliqué dans un vaste scandale de corruption, le chef de l'État est fortement décrié par la population, dont 60% vit sous le seuil de pauvreté.
 
Depuis l'automne 2019, plusieurs manifestations violentes ont éclaté, aboutissant à un blocage quasi-total de l'île. L'instabilité a amené une situation humanitaire et sociale difficile. Gangs armés, enlèvenements et violences sont en pleine recrudesence

La suspension des adoptions prendra effet lors de la publication de l'arrêté au Journal Officiel. Elle sera effective pendant trois mois et ne sera levée qu'après évaluation de la situation sécuritaire dans le pays.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live