outre-mer
territoire

Le gouvernement s'exprimera sur l'utilisation du cyanure dans l'exploitation aurifère, prévu notamment dans le projet Montagne d'or, le 7 février prochain

orpaillage
François de Rugy
©DR
Auditionné par la Délégation aux Outre-mer de l'Assemblée, le ministre de la transition écologique, François de Rugy a annoncé qu'il s'exprimera le 7 février au parlement sur l'utilisation du cyanure dans l'extraction aurifère. En toile de fond, le controversé dossier Montagne d'or en Guyane.
"Depuis le premier jour où j'ai été nommé au gouvernement, j'ai été sommé de prendre position pour ou contre. Ce débat (NDLR : sur le projet industriel Montagne d'or) a pris une dimension symbolique extrêmement forte." Devant la Délégation aux Outre-mer de l'Assemblée nationale, mercredi 23 janvier 2019, François de Rugy, ministre de la transition écologique n'a pas tranché le débat, mais il a confirmé que le gouvernement s'exprimera -sans prendre position sur l'ensemble du dossier- sur ce projet à l'occasion du débat organisé à l'Assemblée nationale le 7 février prochain, à l'initiative du député de Guyane Gabriel Serville et du groupe parlementaire GDR.

La discussion portera sur le projet de résolution qui vise à interdire l'utilisation du cyanure dans l'extraction aurifère. Dans son ordre du jour, l'Assemblée nationale précise que le débat du 7 février portera sur le projet Montagne d'or.
AN 7 février
©AN

Regardez l'intervention complète du ministre sur ce dossier : 

Il a ensuite expliqué qu'il avait rencontré tous les protagonistes du dossier : 
 

Le plaidoyer de Lénaïck Adam

Si le député (GDR) de la 1ère circonscription de Guyane, Gabriel Serville, a clairement pris position contre le projet Montagne d'or, en portant notamment une proposition de loi visant à interdire le cyanure utilisé pour l'extraction aurifère, le député (LREM) de la 2ème circonscription, Lénaïck Adam, a clairement pris position en faveur du projet. Regardez son intervention devant la Délégation aux Outre-mer :


Mise à jour jeudi 24 à 9h30

L'entourage du ministre de la Transition écologique précise que le 7 février à l'Assemblée nationale, le ministre François de Rugy s'exprimera uniquement sur la proposition de loi de Gabriel Serville et ne prendra pas position sur l'ensemble du projet Montagne d'or. Aucune date n'est avancée sur ce point. François de Rugy a précisé ceci :

Nous prendrons une position au travers des différents critères. Il y a eu une demande de mon prédécesseur d'un rapport sur ce dossier, aussi bien sur les aspects économiques qu'environnementaux 

- François de Rugy, ministre de la transition écologique

Publicité