Grande-Bretagne : les séries TV liées à la diversité primées

médias
Malachi Kirby, meilleur second-rôle aux BAFTA TV
Malachi Kirby a reçu le BAFTA du meilleur second rôle ©BAFTA

Les British Academy of Film and Television Arts Awards 2021 pour la TV ont été largement attribués à des personnes issues des minorités visibles, pour des œuvres parlant de ces minorités. Une série primée, notamment, est consacrée aux Antillais de Londres.

Comme ceux du cinéma, les BAFTA awards 2021 de la télévision ont mis à l'honneur la diversité. La cérémonie de l'académie britannique a ainsi couronné Michaela Coel pour sa série I may destroy you, qui décrit la reconstruction personnelle d'Arabella, une autrice noire, après un viol. La réalisatrice et actrice, d'origine ghanéenne, remporte le prix d'interprétation et celui de la meilleure mini-série. Elle les a modestement dédiés à Ita O'Brien qui a coordonné les scènes d'intimité. Un métier récent mais qui s’avère indispensable selon Michaela Coel :

"Merci pour votre existence dans notre industrie, pour avoir créé un espace sûr, pour avoir créé des limites physiques, émotionnelles et professionnelles afin que nous puissions travailler sur l'exploitation, la perte de respect, l'abus de pouvoir, sans être nous-même exploitées ou abusées. Je sais ce que c'est que de tourner sans coordinatrice d’intimité - le sentiment de malaise, de gêne, de l'équipe, la dévastation interne pour l'actrice. Votre action était essentielle pour ma série et je crois essentielle pour toute société de production qui veut faire un travail explorant le thème du consentement."

Meilleur second-rôle pour une série sur l’histoire des Antillais à Londres entre 1960 et 1980

Une des grandes séries en compétition, Small Axe, du réalisateur Steve McQueen, racontait l'histoire de la communauté antillaise à Londres entre 1960 et 1980. L’acteur Malachi Kirby a décroché le prix du meilleur second rôle pour le personnage de Darcus Howe, un défenseur des droits, d'origine trinidadienne. Le comédien n’a pas caché son émotion pour ce premier BAFTA :

"Je veux juste dédier ce prix à ma mère. J'aimerais pouvoir écrire ton nom dessus à la place du mien. Merci d'être si incroyable et de m'avoir soutenu toute ma vie. Je ne ferais pas cela sans toi. Merci !"

Prix du public pour un spectacle dédié à George Floyd et Black Lives Matter

Parmi les autres récompenses en lien avec la diversité, le prix Must-See Moment décerné par le public à la troupe de danse, Diversity. Son spectacle était dédié à George Floyd, l’Afro-américain tué par la police l'an dernier à Minneapolis, et au mouvement Black Lives Matter. Ashley Banjo, un des danseurs n'a pas caché l'espoir suscité par cette récompense.

"D'une certaine manière, je dois remercier les personnes qui se sont plaintes, parce que vous avez montré la vérité. Vous avez montré exactement pourquoi cette performance et ce moment étaient nécessaires. Mais à toutes ces personnes, je dis, jetez-y un coup d’œil parce que, même s'il y a tant de débats, et tant de choses qui doivent changer, voici à quoi ressemble le changement. Et je suis si fier d'être ici, si reconnaissant à toutes ces personnes."

Pour moi, il ne s'agit pas de représenter la minorité. Je n’avais pas cette impression à l'époque, mais nous sommes ici en ce moment, cela représente la majorité, alors un grand merci à tous donc … Continuons à avoir ces débats difficiles, restons debout pour ce qui est juste, quelle que soit notre couleur de peau, et nous atteindrons cette égalité. Alors les gars, merci beaucoup.

Ashley Banjo, danseur de la troupe Diversity

 

Une cérémonie pour promouvoir l’égalité raciale

Les mots d’Ashley Banjo, résument une cérémonie où les choix d'œuvres et de personnes ont clairement semblé promouvoir l'égalité en faveur des minorités visibles. Un retournement après des reproches de BAFTAs jugés "trop blancs" dans le passé.