publicité

Grève générale à Mayotte : "le Gouvernement ne laissera pas un territoire de la République s'enfoncer dans la violence"

Alors que Mayotte fait face à une deuxième semaine de grève générale et qu'une grande manifestation a rassemblé des centaines de personnes mardi à Mamoudzou, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin annonce un renforcement des forces de l'ordre dans l'île.

Manifestation à Mayotte le 20 février dernier. © Ornella LAMBERTI / AFP
© Ornella LAMBERTI / AFP Manifestation à Mayotte le 20 février dernier.
  • Par Laura Philippon
  • Publié le , mis à jour le
La ministre des Outre-mer, Annick Girardin s'est exprimée sur Mayotte La1ère au sujet de la grève générale qui secoue l'île depuis sept jours. Les habitants protestent contre l'insécurité qui règne à Mayotte. Mardi, plus d'un millier de personnes, selon la police, ont défilé dans les rues de Mamoudzou où était organisée une journée "île morte".

Deux pelotons de gendarmerie

Face à cette situation, la ministre des Outre-mer annonce le renforcement "des effectifs de maintien de l'ordre à Mayotte avec l'arrivée dès cette semaine de deux pelotons de gendarmerie mobiles". "On ne peut pas tolérer les violences commises dans et aux abords des établissements scolaires, les caillassages des bus, ou encore les agressions qui laissent un jeune tétraplégique et mettent en danger chaque jour des citoyens et des fonctionnaires", a déclaré la ministre.

"Le Gouvernement ne laissera pas un territoire de la République s'enfoncer dans la violence et ses citoyens penser qu’on ne s’occupe pas d’eux"


Annick Girardin affirme toutefois que "les statistiques de la délinquance reculent" dans l'île suite à la mise en place il y a deux ans du "plan sécurité pour Mayotte".

Ecoutez ci-dessous la déclaration de la ministre sur Mayotte La1ère :

Accélérer la zone de sécurité prioritaire

Sur la zone de sécurité prioritaire (ZSP) que le gouvernement veut mettre en place à Mayotte pour lutter contre l'insécurité, la ministre assure que "le préfet va réunir les maires concernés pour accélérer sa mise en place".

Alors que les violences aux abords des établissements scolaires se multiplient dans l'île, Annick Girardin assure également qu'un "plan de sécurisation des établissements et des transports scolaire" est à l'étude. Il sera "opérationnel dans les dix jours" précise la ministre qui annonce également "qu'une brigade de prévention de la délinquance juvénile sera effective dès l'été".

L'immigration

Enfin, au sujet de l’immigration, la ministre des Outre-mer assure que "dès le premier trimestre de cette année, les renforts permettront l’arrivée de 10 policiers supplémentaires de la police aux frontières". Selon elle, le "gouvernement veillera également à ce que les nouveaux bateaux dédiés à la lutte contre l’immigration illégale soient livrés dès septembre".

Annick Girardin devrait se rendre à Mayotte "une fois passées les prochaines élections législatives de mars".


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play