Handball, 4èmes de l'Euro, les Bleus à la plus mauvaise place

handball
Handball, 4èmes de l'Euro les bleus à la plus mauvaise place
Melvyn Richardson pris dans l'étau Danois, entre Magnus Jacobsen et Henrik Mollgaard. ©AFP / Ferenc Isza
L'équipe de France n'a pas réussi son pari, gagner le bronze et un peu de tranquilité après un Euro mouvementé entre absents et Covid. En prolongations, les coéquipiers de Melvyn Richardson s'inclinant 32/35 face au Danemark, malgré un bel état d'esprit. C'est cruel, rageant, mais logique.

Les bleus démarrent bien avec un jeu qui va sur d'entrée l'aile ou Yannis Lenne et Hugo Descat trouvent les solutions. Quentin Mahé se signale d'une lumineuse passe dans le dos pour son ailier. Après six jours de confinement dans sa chambre, le meneur bleu est enfin revenu, c'est Melvyn Richardson qui en fait les frais, restant sur le banc.

Dans les buts Vincent Gérard aligne 8 arrêts en moins de dix minutes, incroyable, la vérité d'un jour n'est jamais celle du lendemain, le gardien bleu a clairement envie de se racheter. Les Français prennent le score, même si l'écart d'un but laisse les Danois à portée de fusil avec Jacob Holm qui fusille le gardien Francais. Le premier break est fait 8/5 à la 10ème minute.

Handball Euro 2022
Avec 12 arrêts en première période Vincent Gérard fait taire les critiques ©AFP Attila Kisbenedek


En face les Danois doivent faire sans Mikkel Hansen, blessé avant le match, et Mathias Gidsel qui se tord la cheville. Hugo Descat continue son récital aux 7 mètres et les Francais sont toujours à plus 3 à la 18ème minute de jeu. Mais quelques ratés en attaque et une défense Danoise plus agressive font revenir les Scandinaves à un but alors qu'on attaque le money time de la première période.

Guillaume lance alors Melvyn Richardson dans le match à la 23ème minute. Le Réunionnais est à l'origine du 13ème but tricolore marqué par Minne sur l'aile droite. Le jeu va d'une cage à l'autre, et Vincent Gérard à 12 arrêts continue son récital. 

Jacobsen égalise à 3 minutes de la pause. Melvyn sort sa spéciale en relation pivot, il lobe la défense et sert idéalement Ludovic Fabregas qui marque. Savoir faire la différence au bon moment, 14/13 à la pause. Avec 5 buts de chaque ailier, Descat et Minne, la copie est propre.

Handball Euro 2022
Le duel entre Benoît Kounkoud et Niklas Landin ©AFP Attila Kisbenedek


Benoît Kounkoud fait son entrée en seconde période, et ne vas pas tarder a se mettre en évidence. Le joueur formé à Lasours profite d'un beau décalage de Valentin Porte pour signer son premier but. Les Danois mordent au ballon avec Jacob Holm qui signe son 8ème but, répondant à Quentin Mahé qui décolle la lucarne de Landin. Benoit Kounkoud échoue sur le poteau en contre-attaque et dans la minute qui suit le Danemark prend pour la première fois l'avantage dans ce match grace au pivot Jansen.

Comble de malchance Benoît Kounkoud est à nouveau en échec face à Landin sur un kung-fu. Le match peut basculer à tout moment et le Danemark est à plus deux, en ayant passé un 5/0 aux Français. Mais le Réunionnais, très combatif, prend sa revanche sur le gardien Danois à la 42ème minute en ne lui laissant aucune chance sur un contre, les bleus recollent à moins un, 21/22. Dika Mem s'envole pour égaliser, les Français ont éteint le feu. 

Benoit Kounkoud lui est dans un vrai duel de haut niveau avec le gardin Danois Niklas Landin, celui-ci n'empêche pas l'ailier tricolore de marquer son 3ème but donnant un léger break positif à la 49ème minute, plus 2 pour la France 26/24. Mais Landin a le dernier mot sur un nouveau tir de l'ailer bleu, quel match dans le match entre les deux hommes !

Euro handball
Benoît Kounkoud réalise son meilleur match plein de combativité, ça ne suffira pas. ©AFP / Attila Kisbenedek


Quentin Mahé en vrai patron de l'attaque marque à nouveau, son 7ème but du match. La fin de match est irrespirable, les Danois prennent l'avantage à moins d'une minute de la fin. Dika Mem égalise, il reste treize secondes de jeu. Le Danemark prends un temps mort pour échafauder une tactique qui échoue sur un contre de Carl Conan. 31/31. On a droit aux prolongations.
 

Handball Euro
Jacob Holm s'envole au-dessus de la défense Française, il sera le bourreau des bleus. ©AFP / Attila Kisbenedek


Mais les Français craqueront dans ces dix minutes fatidiques, encaissant un 3/0 d'entrée avec un Jacob Holm intenable. Melvyn Richardson marquera le but du dernier espoir faisant revenir la France à moins 2. Mais les Danois auront le dernier mot, 35/32.  

Grosse déception, les bleus rentrent bredouilles, mais ironie du sort avec une médaille autour du cou remise par les dirigeants de l'EHF (European Handball Federation) après le match. Une blague de fort mauvais gout, comme une ultime provocation envers une nation majeure de ce sport, qui deplaît au lobby Germano Nordique qui gère cette instance européenne.