Handball, plus dure est la chute, la France s'incline 33/34 en demi-finale de l'Euro

handball
Euro Handball 2022
Nikola Karabatic ne trouve pas la faille ©AFP / Attila Kisbenedek
Les bleus ont échoué dans leur conquête de l'or. Battus sur le fil par la Suède dans un match où ils ont été malmenés. Même si cette défaite est difficile à avaler, elle est logique au vu du handball joué par les coéquipiers de Melvyn Richardson. La France jouera le Danemark pour le bronze dimanche

Les bleus rentrent bien dans le match menant vite 3/1 au bout de 3 minutes de jeu. Pas question de rééditer les débuts de matchs catastrophes de ces derniers jours. Solidaires en défense autour de Conan, et efficaces avec bientot 4/1 et un Ludovic Fabregas qui domine au pivot. Melvyn Richardson est aligné d'entrée en demi-centre, sans doute pour réalimenter Dika Mem en ballons précieux.

Melvyn mène la danse

Dika Mem justement donne le 5/1 tout en puissance et en engagement. Sur la première attaque placée, Melvyn trouve Nicolas Karabatic en pivot d'une passe lumineuse par dessus la défense Suèdoise, le vétéran ne se fait pas prier. les bleus mènent 6/2. Le Réunionnais prend ses responsabilités avec son bras gauche pour le 7ème but, comme un grand et sur son premier jet de 7 mètres pour inscrire son 3ème but.

La France vire en tête 9/6 au quart d'heure de jeu. Sérieux et appliqués les bleus sont dans le match. Benoît Kounkoud rentre en défenseur avancé, les bleus jouent une 1/5 et le but est de gêner Gottfridson le meneur Suèdois...
Mais paradoxalement c'est du gardien Suèdois que vient le danger. Andréa Palicka, futur gardien du Paris SG enchaîne trois buts sur des ballons perdus dans sa zone, le gardien marque dans le but français vide.
Grosses erreurs de replacement des bleus et les Scandinaves reviennent à égalité 10/10 après 20 minutes de jeu, prenant même les devants 12/11. Le match vient de basculer.

Handball Euro 2022
Andréa Palicka, le futur Parisien, gardien intraitable (12 arrêts) et buteur redoutable (3buts) sera le bourreau des bleus ©AFP / Attila Kisbenedek

Jim Gottfridsson le meneur Suèdois retrouve son bras et fait mal aux coéquipiers de Melvyn, il rentre dans la défense francaise trop facilement et le score monte à plus deux pour les Suèdois. Les Francais sont moins fluides en attaque, une baisse de régime? Gottfridsson en profite et signe le 17ème but des Suèdois. 14/17 à la pause il va falloir trouver des solutions pour les freiner.
 

Ce coup-ci la fraîcheur physique a eu raison de nous, Dika Mem était fatigué, Melvyn aurait pu plus jouer ? Il faut se poser les bonnes questions sur les bons choix tactiques aussi.

Joël Abati, consultant handball 1ères

 

Peut-être avec le rentrée du Martiniquais Wesley Pardin dans les buts en remplacement de Vincent Gérard ? Melvyn Richardson est revenu sur le banc, curieux, il était un des meilleurs de la première période. Mais rien n'y fait les Suèdois gardent deux buts d'avance après dix minutes de jeu en deuxième période, en trouvant des failles dans la défense qui, hélas, recule. Et Wesley Pardin, avec un seul arrêt au compteur, retourne sur le banc, pari aussi raté. 

 

Euro de handball
Jim Gottfridsson innarêtable, le meneur Suèdois auteur de 9 buts pendant ce match ©AFP / Attila Kisbenedek

 

Hugo Descat (8 buts )permet à la France de garder la tête hors de l'eau en maintenant l'écart à moins 2 avec des jets de 7mètres réussis. On se prend à croire que le scénario vu contre le Danemark peut se répéter, quand la France était déjà en mauvaise posture mais avec une tendance qui commencait à s'inverser.
Mais Karlsbogard donne un plus 4 aux siens, toujours servi par Gottfridsson. D'autant que Vincent Gérard (3 arrêts sur 28) ne peut endiguer la marée des vagues sucessives jaunes et bleues.

Si près...si loin

La fin de match est stressante, les bleus dans l'incapacité de s'adapter au jeu de Gottfridsson, reculent à chaque fois. Ils puisent physiquement et semblent un peu cuits en cette fin de match.
Les solutions arrivent pourtant avec le reste d'agressivité de quelques joueurs, comme Aymeric Minne (8 buts), Dika Mem (8 buts) et Benoît Kounkoud, la génération montante. Guillaume Gille tente un dernier coup de poker avec une défense press toutes zones pour récupérer des ballons.  
Les bleus reviennent à un but grâce à Minne, Fabregas a le ballon d'égalisation pour arracher une prolongation, bien servi par Dika Mem mais il se heurte à nouveau au gardien Andréa Palicka qui remporte le dernier duel. C'est fini.

Euro handball 2022
Toute la déception du Réunionnais Benoît Kounkoud qui rêvait d'or avant le début de cet Euro. ©AFP / Ferenc Isza

 

Il faudra se remobiliser pour aller arracher la médaile de bronze face au Danemark, quatre jours après le match entre les deux équipes. Ce sera à nouveau un duel qui se jouera au mental. Qui voudra le plus se recompenser ? Le bronze, même si ce n'est pas l'or, c'est le symbole d'un tournoi qui se terminerait par une victoire.

Lors de l'Euro Croate et le Mondial Danois en 2018 et 2019 les Français avaient gagné la médaille de bronze et avec un match magnifique à chaque fois.
Puisse l'histoire se répéter.

 

L'avis de Joël Abati, consultant handball 1ères :

" Je suis très décu. Par expérience on ne gagne pas de titre sans bien défendre. Nous avons eu des occasions de scorer, de réduire l'écart, mais les intentions défensives n'étaient pas dans les têtes. Il faut aider les gardiens en défendant et l'équipe ne l'a pas fait non plus.
Pourquoi ne pas changer Vincent Gérard et faire confiance à Wesley Pardin plus tôt ?
La défense n'a pas marché, on aurait du faire une 1/5 plus longtemps sur Gottfriddsson avec Benoît Kounkoud car on n'a pa su les contenir avec la défense à plat. On a trop reculé.

On va aller chercher le bronze contre des Danois qui auront toutes leurs forces vives et qui auront envie de revanche. Le calcul de ne pas jouer avec leurs atouts contre nous mercredi ne leur a pas porté chance. 
ll faut se remobiliser, oublier ce match et ce sera ça le plus dur. Se reposer, se remettre la tête dedans, mais j'ai beaucoup de regrets quand même ."