outre-mer
territoire

L'hommage de Lucette Michaux-Chevry à son ami Jacques Chirac, "un grand président pour l'Outre-mer"

président de la république
Lucette Michaux-Chevry, ancienne ministre et amie de l'ancien président a travaillé durant plus de quarante ans avec Jacques Chirac. Elle se souvient d'un homme qui, affirme-t-elle, "n'a jamais perdu cette affection profonde qu'il partageait pour l'Outre-mer".
L'ancien président de la République Jacques Chirac, mort ce 26 septembre à l'âge de 86 ans, a montré tout au long de sa vie un attachement très fort pour les départements et territoires d'Outre-mer. Parmi ceux-là, la Guadeloupe, d'où est originaire Lucette Michaux-Chevry.
 
Avec Lucette Michaux-Chevry 2002
Avril 2002, Jacques Chirac, en campagne pour sa réélection à l'Elysée est accueilli à l'aéroport par Lucette Michaux-Chevry, présidente du conseil régional de Guadeloupe ©Patrick Kovarik/AFP

Celle qui a été secrétaire d'Etat chargée de la Francophonie dans le gouvernement Chirac II, dit aujourd'hui avoir "perdu un ami", avec qui elle a partagé "plus de quarante ans de travail en commun". Mais pour l'ancienne ministre déléguée aux Droits de l'Homme, c'est tout l'Outre-mer qui "a perdu un grand président, un humaniste extraordinaire". 
 

Cet homme n'a jamais perdu, malgré tous les postes qu'il a occupé, cette affection profonde qu'il partageait pour les Outre-mer et pour ces hommes et ces femmes de l'Outre-mer. Jacques Chirac a été un grand président pour l'Outre-mer, il était l'Outre-mer. Avec Chirac, nous avons eu des avancées sociales extraordinaires.

 

"Égalité sociale"

Lucette Michaux-Chevry évoque Jacques Chirac à travers l'"égalité sociale" en Guadeloupe, région dont elle a été la sénatrice, la députée et la présidente du conseil régional. "De grandes avancées économiques aussi", ajoute-t-elle, citant "la défiscalisation, l'ouverture de la Guadeloupe vers la Caraïbe, la France du large". En résumé, pour Lucette Michaux-Chevry, Jacques Chirac avait "bien compris que l'Outre-mer c'était la chance de la France".
 

N'oublions pas, après les bouleversements, il nous a proposé le grand pardon. (...) Il nous a fait nous écouter. Il a su comprendre et nous avons perdu l'occasion d'assumer nos responsabilités, de notre part entière, notre place dans la France. Nous avons perdu l'occasion d'apporter à la Guadeloupe d'apporter de grands changements. 


Écoutez la réaction de Lucette Michaux-Chevry sur Guadeloupe la 1ère : 

►​​​​​​​ Lucette Michaux-Chevry


L'ancienne ministre a également réagi sur France Info, interviewée par Laurence Théatin, journaliste à Guadeloupe La1ere :
Lucette Michaux-Chevry : réaction au décès de Jacques Chirac
​​​​​​​
Publicité