outre-mer
territoire

Hommage populaire à Jacques Chirac aux Invalides : de nombreux Ultramarins présents

jacques chirac
hommage chirac
Des milliers de personnes étaient rassemblées dimanche 29 septembre aux Invalides pour honorer la mémoire de Jacques Chirac. ©Denis Meyer / Hans Lucas
Les Français ont afflué par milliers dimanche aux Invalides pour saluer la mémoire de Jacques Chirac, mort jeudi à 86 ans, lors d'un hommage populaire qui a démarré à 14h par une cérémonie inter-religieuse devant sa dépouille. De nombreux Ultramarins étaient présents. Témoignages. 
Son cercueil, couvert de bleu blanc rouge, et entouré de drapeaux français et européen, sous un portrait géant de l'ancien président, a été placé à l'entrée de la cathédrale Saint-Louis des Invalides. Des représentants des cultes ont chanté une prière, aux côtés de la famille Chirac, dont sa fille Claude et son petit-fils Martin, mais sans son épouse Bernadette, affaiblie. Le public a ensuite commencé à défiler devant le cercueil de l'ex-chef de l'Etat (1995-2007), qui avait quitté peu avant 13h en convoi son domicile rue de Tournon où il s'est éteint jeudi.  

Les Outre-mer salue le président

Dès la matinée, plusieurs milliers de personnes avaient fait la queue sous la pluie, et la file d'attente s'étendait sur des centaines de mètres. Parmi la foule, Laura, originaire de la Guadeloupe, et son ami Stéphane.  
Entre jeudi et samedi, quelque 5.000 personnes ont déjà signé les registres de condoléances mis à disposition dans le vestibule de l'Elysée, mais aussi au musée du Quai Branly, une institution "très importante" pour les habitants des Outre-mer, comme l'explique Evelyne. 
L'hommage aux Invalides est lié à "la relation forte que Jacques Chirac entretenait avec les Français", avait indiqué son gendre Frédéric Salat-Baroux : "tous ceux qui l'ont aimé pourront venir". Comme Thérèse, de Guyane. Elle est arrivée aux Invalides dès 9h du matin, alors que les portes n'ouvraient qu'à 14h. 
Une journée de deuil national suivra lundi. Un service solennel présidé par Emmanuel Macron sera rendu à 12h en l'église Saint-Sulpice à Paris, en présence des anciens présidents François Hollande, Nicolas Sarkozy et Valéry Giscard d'Estaing. 

Aymeric n'a que 18 ans mais il se rappelle très bien de Jacques Chirac, visiblement très apprécié dans sa famille.   

D'Haïti aux Comores

D'origine haïtienne, Hélène a tenu également à venir saluer la mémoire de Jacques Chirac. Devant son cercueil et sur le livre d'or, installé aux Invalides, elle lui a dit "merci". 
Moindjie Toilouta est un photographe d'origine comorienne. Dans les années 1990, il a participé à un voyage officiel à Paris, où il a pu "serrer la main" de Jacques Chirac. Marqué par ce souvenir, il a, lui aussi, tenu à venir saluer l'ancier président aux Invalides. 


 
Publicité