publicité

Huit projets ultramarins « Pour la planète » reçoivent un prix des mains de Nicolas Hulot

Nicolas Hulot a rendu public ce jeudi 31 mai  la liste officielle des 44  lauréats retenus dans le cadre de la démarche  « Mon projet pour la planète ». Parmi eux, huit viennent de l’Outremer (Réunion, Guadeloupe, Guyane, Polynésie Française, Wallis et Futuna, Nouvelle Calédonie). 

© Ministère de la transition écologique
© Ministère de la transition écologique
  • Steeven Gnipate
  • Publié le , mis à jour le
Les projets se répartissent dans trois domaines : l’économie circulaire, l’énergie et la biodiversité. Ils ont été sélectionnés à l’issue d’un appel à projets inédits lancé le 31 juillet 2017 par le ministère de la transition écologique et solidaire. Les lauréats ont été désignés par un vote citoyen qui a recueilli plus de 187 000 participations.

Huit associations ultramarines ont été sélectionnées pour leurs actions concrètes et innovantes.

La Réunion

L'association réunionnaise "Institut d'Insertion par l'Innovation" fabrique des granulés pour animaux  de basse-cour à partir de pains invendus et de déchets végétaux . La Réunion est aussi représentée par l’association « groupement professionnel des activités équestres ». Son projet propose d’utiliser le cheval pour contribuer à un développement plus durable.
© draaf
© draaf

Guadeloupe 

Aux Antilles a été retenu le projet de fabrication d’une machine de production électrique à partir de vélo. Initiative portée par Mouvances Caraïbes en Guadeloupe.
© Mouvances Caraïbes
© Mouvances Caraïbes

Guyane 

En Guyane le projet d’Agro Forestière vise à créer une banque de semences d’essences forestières guyanaises et fruitières tropicales.
© Parc amazonien de Guyane
© Parc amazonien de Guyane

Wallis et Futuna 

L’association Ma’a de Wallis et Futuna souhaite réaliser un projet de centrale solaire pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.
© Nataliya Hora
© Nataliya Hora

Nouvelle-Calédonie 

En Nouvelle Calédonie, l’association Oasis des mers projette de construire un catamaran éco-conçu, avec des solutions innovantes embarquées à bord. L’association Endémia recense de son côté les espèces végétales endémiques calédoniennes.

© Oasis des mers
© Oasis des mers

Polynésie Française 

En Polynésie, la Fédération des Associations de Protection de l’Environnement de Polynésie Française cherche à réaliser une cartographie pour étudier la mangrove.
© Ministère de la transition écologique
© Ministère de la transition écologique

Lors de la remise des prix, Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire a rappelé son souhait d’associer directement les Français aux actions sur le climat et a également qualifié tous ces porteurs de projets de « semeurs de graines qui vont essaimer ».
Les 44 projets lauréats vont se partager une aide financière totale de 3 millions d’euros.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play