publicité

Idai, un dangereux cyclone tropical intense dans le canal du Mozambique

Le cyclone tropical intense Idai se renforce dans le canal du Mozambique. Ce phénomène dangereux va épargner La Réunion et Mayotte, mais il se dirige vers le Mozambique et perturbe le ciel de la côte ouest malgache.

Idai, un dangereux cyclone tropical intense dans le canal du Mozambique. © capture d'écran Météo France
© capture d'écran Météo France Idai, un dangereux cyclone tropical intense dans le canal du Mozambique.
  • Par Laura Philippon
  • Publié le , mis à jour le
Son œil, sa taille et les vents qu'il génère font de lui un monstre. Le cyclone tropical intense Idai évolue en ce moment dans le canal du Mozambique.

Ce cyclone tropical intense est à présent un dangereux phénomène qui génère des rafales de 175 km/h. Les rafales maximales sur la mer sont estimées à 250 km/h près de son œil, selon le dernier communiqué de Météo France. Son œil est désormais bien défini et la pression centrale est de 955 hPa.
 
 

Un phénomène dangereux

Ce météore s'intensifie rapidement et les conditions lui sont favorables. Selon Le CMRS (Centre Météorologique Régional Spécialisé) Cyclones de La Réunion, le passage au stade ultime de cyclone tropical très intense n'est pas exclu.
 

Pas de menace pour La Réunion

Ce lundi 11 mars, le système se situe à 1365 km de La Réunion dans le secteur ouest-nord-ouest et à 590 km au sud-sud-ouest de Mayotte. Selon la trajectoire envisagée par les prévisions de Météo France, Idai ne devrait pas menacer La Réunion.
 

Le Mozambique visé

Le cyclone tropical intense se déplace à 6km/h sur une trajectoire Est-Sud-Est. Il devrait prendre la direction du Mozambique dans les jours qui viennent. Les conditions météos sont aussi très perturbées sur la côte ouest de Madagascar.

Idai est le onzième système dépressionnaire de cette saison cyclonique. Il a été baptisé dans la nuit de samedi 9 à dimanche 10 mars. Idai est un nom choisi par le Zimbabwe.
 
Au moins 10 morts dans des inondations au Mozambique

Au moins 10 personnes ont été tuées à la suite des fortes précipitations qui ont noyé ces derniers jours le centre du Mozambique, menacé désormais par un cyclone tropical, a annoncé l'ONU lundi dans un bilan provisoire.
   
"Au moins 10 morts ont été signalés et 62,975 personnes ont été sinistrées par les inondations" dans les deux provinces de Tete et de Zambeze, a précisé le bureau de coordination des Nations unies pour les affaires humanitaires. 

Les autorités mozambicaines ont prévenu "qu'au moins 120.000 personnes pourraient être victimes des inondations et des fortes pluies dans les jours à venir",= a ajouté l'ONU. La tempête tropicale à l'origine des fortes pluies des derniers jours pourrait se transformer en cyclone à partir de mercredi, selon les autorités de Maputo.
  
 Le Mozambique, l'un des pays les plus pauvres au monde, subit régulièrement le passage de cyclones qui provoquent des inondations massives. Ces crues avaient causé la mort de 800 personnes en 2000 et de plus de cent en 2015. 
    
Les inondations ont provoqué ces derniers jours 30 morts et laissé plus de 230.000 personnes sans abri dans le sud du Malawi voisin, selon les autorités locales.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play