"Il a déjà tes yeux" : Pourquoi le film de Lucien Jean-Baptiste n'est pas sorti aux Antilles et en Guyane ?

cinéma
"Elle a déjà tes yeux", le film de Lucien Jean-Baptiste n'est pas sorti aux Antilles et en Guyane
"Elle a déjà tes yeux", le film de Lucien Jean-Baptiste n'est pas sorti aux Antilles et en Guyane ©DR
Le dernier film du Martiniquais Lucien Jean-Baptiste est sorti mercredi dans les salles de l’hexagone, mais pour l’instant, pas de diffusion aux Antilles et en Guyane. Le réalisateur est en colère contre la société de distribution martiniquaise et veut le faire savoir. 
Invité du journal de France Ô mercredi soir, Lucien Jean-Baptiste ne mâche pas ses mots au micro de La1ere.fr quand on lui demande quand son film va sortir aux Antilles et en Guyane. "J’aimerais que la législation française s’applique dans les départements d’Outre-mer". "Jusqu’à aujourd’hui, il y a des blocages", précise-t-il. (voir la vidéo ci-dessous, lors de la séance de maquillage avant le JT) :
 


"J’en profite pour dire à tous les gens d’Outre-mer qu’ils soient patients, ce n’est pas que je ne veux pas montrer mon film", mais "je veux savoir combien d’entrées fait mon film en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane. C’est très important qu’on ait ces résultats car les gens qui investissent dans des films ont un souci de rentabilité".
 

Désaccord profond avec le distributeur local

Selon le réalisateur, la sortie de son dernier long métrage aux Antilles et en Guyane n’a pu avoir lieu pour cause d'un désaccord profond avec le distributeur local, qu’il accuse d’opacité. "C’est comme si Dany Boon faisait un film dans le nord sur les Chtis, et n’avait aucune recette sur les départements du Nord ! Je suis dans cette situation (en tant que Martiniquais NDLR)".
 
"Quand Emmanuel  Macron parle d’expatriés (le candidat à la présidentielle avait parlé d’une Française "expatriée en Guadeloupe" lors de son dernier déplacement aux Antilles, NDLR) tout le monde hurle au scandale. Dans le cinéma ça ne choque personne, c’est ça qu’il faut changer".
 

Situation de monopole

Après ce coup de gueule, La1ère a voulu en savoir plus et a contacté l’un des producteurs du film  "Il a déjà tes yeux". Maxime Delauney, de Nolita cinéma explique à La1ère pourquoi les négociations n’ont pas abouti.

"Aux Antilles-Guyane, le groupe Elizé est en situation de monopole pour les acquisitions, la distribution et l’est quasiment sur l'exploitation des films. Le système est vérouillé", souligne Maxime Delauney.
 
"Pendant des dizaines d'années, ce groupe a acheté les films en versant un minimum garanti (MG) aux structures de ventes et n'a pratiquement jamais donné d'informations sur les recettes générées. Le système était d'une opacité totale, poursuit-il. Concernant le dernier film de Lucien Jean-Baptiste que nous avons produit, le Groupe Elizé a proposé à notre vendeur un MG ridiculement bas. Nous avons donc refusé d’être distribué dans ces conditions-là car nous croyons au potentiel de ce film. Ses résultats depuis sa sortie en métropole (100,000 entrées en 2 jours) nous le confirment…" affirme le producteur.
 

Premiers déboires

C’est pourquoi "Il a déjà tes yeux" n’est pas encore sorti aux Antilles et en Guyane en même temps que dans l’hexagone. Selon le producteur, Lucien Jean-Baptiste aurait subi ses premiers déboires lors de la promotion de son second film 30° couleurs en 2011. "Le groupe Elizé avait acheté le long-métrage pour 80 000 euros et a toujours déclaré au vendeur qu’ils perdaient beaucoup d’argent sur ce film" .

"Lassé et déçu, Lucien a décidé d’arrêter la promotion
, raconte Maxime Delauney. C’est alors que Filmdis (la filiale du groupe Elizé en charge de l’exploitation) lui a présenté les recettes pour le convaincre de continuer le travail et qu’il s’est rendu compte qu’en un peu moins d'un mois et sur le seul territoire de la Martinique, l’investissement de Filmdis était déjà amorti. Or le film est resté en salles pendant près de 6 mois, imaginez les recettes !"
 
"Cette fois, nous avons donc fait le choix de proposer de ne pas recevoir de MG de la part du Groupe Elizé, mais d’exiger un partage des recettes à parts égales dès le premier billet vendu. Cette contre-proposition est toujours en négociation", conclut producteur.
 

Que dit le groupe Elizé ?

La1ère a cherché à joindre à de multiples reprises le groupe Elizé. Seule une responsable du service communication de cette société nous a répondu très rapidement ce vendredi en nous affirmant que le film sortirait vendredi prochain aux Antilles et en Guyane, une information que ne confirme pas le producteur.

Ce samedi matin, Fabienne Elizé nous a écrit quelques heures après sa descente d'avion, a-t-elle précisé. La dirigeante du groupe affirme : "je ne vais pas rentrer ici dans la polémique des propos de Lucien Jean-Baptiste, mais je trouve pour le moment prématuré de parler de la date de sortie du film aux Antilles car nous sommes en négociation avec TF1 détenteur des droits".

Elle ajoute : "nous espèrons pouvoir aboutir rapidement afin que le film sorte dans les prochains jours". La bataille commerciale autour de la sortie dernier film de Lucien Jean-Baptiste n'est donc toujours pas terminée.