Incendie au Maïdo à La Réunion : le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu se rend sur place

incendies
Incendie au Maïdo
©Marine Clain
Le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu a annoncé se rendre à La Réunion mardi 10 novembre pour "coordonner avec le préfet" la lutte contre l'incendie qui ravage actuellement le Maïdo, dans le nord-ouest de l'île.
Sébastien Lecornu en a fait l'annonce sur ses réseaux sociaux. Le ministre des Outre-mer sera à La Réunion mardi 10 novembre pour "coordonner les moyens mis en place pour lutter contre l'incendie du Maïdo", aux côtés du préfet Jacques Billant. En fin de journée, ce dernier a précisé à l'issue d'une réunion de la cellule opérationnelle que le feu était "stabilisé" et a présenté un nouveau plan de lutte.
 
"Dès ce soir, des renforts humains seront déployés pour protéger la population et sauver ce patrimoine naturel", a indiqué le ministre.
 

200 hectares détruits

L'incendie s'est déclenché vendredi soir dans cette zone très broussailleuse, sur le flan ouest du Piton des Neiges, en surplomb du cirque de Mafate. Malgré trois jours de lutte acharnée de la part des soldats du feu, les vents forts ont fortement fait progresser les flammes. "200 hectares ont brûlés mais 500 sont menacés", a indiqué le directeur régional de l'ONF Sylvain Léonard sur le plateau de Réunion la 1ère. Regardez l'incendie vu du ciel dans ce reportage de Réunion la 1ère :


Concernant les habitants du cirque, notamment ceux de Roche Plate et de l'Ilet aux Orangers, le préfet a indiqué qu'il n'y avait pas de risque ce lundi 9 novembre. Par mesure de sécurité, l'accueil des élèves a été suspendu dans trois écoles de la zone jusqu'au vendredi 13 novembre inclus. 
 

Renforts de moyen, mais pas de Dash supplémentaire

Jacques Billant a également annoncé que l'effectif de pompiers passera mardi de 80 à 150 personnes avec 25 engins mobilisés. Néanmoins, le ministère de l'Intérieur a refusé la demande d'un second Dash, L'ensemble de ces avions, pouvant effectuer des missions de bombardements d'eau ou du transport, est réquisitionné pour les transferts de patients Covid dans l'Hexagone. 

80 agents de la sécurité civile se rendent également à La Réunion dès ce soir.