🎦 INÉDIT. François Cartault : "La génétique permet de raconter une histoire."

Le documentaire "L'extraordinaire recherche du docteur Cartault" décrit le parcours d'un généticien pour soulager des patients atteints de la maladie des enfants de la lune à Mayotte. Portrait d'un médecin d'une grande humanité qui associe l'action humanitaire, la recherche médicale et les sciences humaines.

Ce documentaire retrace le parcours de François Cartault, médecin pédiatre et généticien à La Réunion qui, durant plus de vingt ans, a mené des recherches médicales et historique sur la maladie des enfants de la lune ou xeroderma pigmentosum (XP). Cette maladie incurable, encore méconnue, responsable d'une sensibilité extrême aux rayons ultraviolets, limite l'espérance de vie des malades s'ils s'exposent aux rayons du soleil.

Pour comprendre les origines et les causes de cette maladie rare, le gĂ©nĂ©ticien dĂ©cide de quitter son laboratoire et se consacre Ă  des recherches historiques. C’est le dĂ©but d’une longue enquĂŞte qui le mène sur l’île d’Anjouan, aux Comores, et le plonge dans l'histoire de l'esclavage de cette partie de l'ocĂ©an Indien. La gĂ©nĂ©tique au service de l’histoire ou quand le mĂ©decin a besoin de rencontrer l’historien pour mieux comprendre la maladie. 

Une maladie génétique rare

Juillet 2001 à Mayotte, François Cartault, médecin pédiatre et généticien, rencontre une famille mahoraise, sans papiers, dont deux enfants, Mariama et Moussa, sont atteints de la maladie des enfants de la lune (Xeroderma pigmentosum).

Cette maladie génétique rare se déclare dès les premières semaines de la vie. Elle interdit aux enfants malades d’être au contact des rayons du soleil ou de toute source de lumière émettant des rayons ultraviolets qui entraînent des cancers de la peau, des yeux, du visage. Progressivement, les enfants perdent la vue et leur espérance de vie ne dépasse pas 20 ans. Pour se protéger, les enfants ne peuvent sortir que la nuit.

François Cartault (à gauche) avec une famille.

Un défi personnel : abolir "l'exclusion de l'exclusion"

La rencontre avec la famille de Moussa et Mariama est un choc pour le gĂ©nĂ©ticien, qui dĂ©couvre avec effroi l’exclusion de ces enfants Ă  plusieurs titres. La pauvretĂ© extrĂŞme de la famille, l’illĂ©galitĂ© de leur prĂ©sence sur le sol français qui ne leur donne aucun droit et les oblige Ă  se cacher. Le rejet des enfants par les autres familles, avec la crainte infondĂ©e que la maladie puisse ĂŞtre contagieuse. Enfin, la maladie elle-mĂŞme qui prive les enfants d’une vie normale, dans l’ombre, sans Ă©cole, sans soutien. La protection contre les ultraviolets est la seule solution. 

Imaginez un enfant qui dans une île tropicale où il y a du soleil et lui interdire de vivre le jour.

François Cartault

Le médecin décide de créer une association, réunit des fonds pour apporter une aide à la construction d’une école dédiée aux enfants de la lune de Mayotte et met en place un programme de sensibilisation et d’éducation.

Dessin de Zoé Van der Waal

 DĂ©couverte d'une dĂ©formation gĂ©nĂ©tique inconnue

Ă€ l’hĂ´pital de Saint-Denis de La RĂ©union, le docteur Cartault ouvre une unitĂ© de recherche de gĂ©nĂ©tique qui Ă©tudie la maladie et dĂ©montre, pour la première fois, que l’anomalie gĂ©nĂ©tique (la mutation) est spĂ©cifique des enfants d’origine comorienne. Une mutation retrouvĂ©e chez tous les malades : une lettre du code gĂ©nĂ©tique est remplacĂ©e par une autre et cela crĂ©e la maladie hĂ©rĂ©ditaire. 

C’est la première fois qu’une équipe médicale l’identifie. Pourquoi est-elle spécifique des Comores et pourquoi y a-t-il autant d’enfants atteints ? L’équipe poursuit son travail de recherche et établit que l’ancêtre initial, porteur de l’anomalie, est arrivé dans l’archipel aux environs de l’an mil.

Le généticien quitte alors son laboratoire et se consacre à des recherches historiques. C’est le début d’une longue enquête qui va le mener aux Comores et à l'origine du peuplement de l'archipel, avec l'arrivée d'une main-d'œuvre d’esclaves venue d'Afrique.

Zoé Van der Wall

Avec la dessinatrice Zoé Van der Waal, Célia Sy Djeelane et Camara-Goulan, les enfants comédiens et Tella Kpomahou, la journaliste.
Auteurs Thierry Gentet et François Cartault
RĂ©alisation Thierre Gentet
Production Les Films du Sud - Mira Productions avec la participation de France TĂ©lĂ©visions - RĂ©union la 1ère et Mayotte la 1ère
Durée 52 minutes - © 2023