publicité

"J'ai été tabassée dans un ascenseur" : Babette de Rozières témoigne du racisme qu’elle a subi

Babette de Rozières a confié, vendredi, avoir été victime de racisme et de violences physiques et verbales à son arrivée dans l’hexagone et lors de ses débuts à la télévision à la fin des années 70.

© FranceO
© FranceO
  • La 1ère
  • Publié le , mis à jour le
La chef-cuisinière antillaise était l’invitée ce vendredi 5 janvier de l’émission Morandini Live sur CNews. Babette de Rozières a expliqué avoir "vécu le racisme" quand elle est arrivée dans l’hexagone. "Ça n’a pas été facile !" Ses souvenirs sont toujours bien présents et, plus de 40 ans après, elle témoigne. 

"Je me suis fait tabasser"

"Quand je suis arrivée à la télévision, c'était une catastrophe (…) on ne s'attendait pas à voir une black débarquer. Il a fallu me supporter parce que moi, je ne suis pas quelqu'un qui me laisse faire. Mais j'ai subi vraiment de très près le racisme."

"Les gens (…) m'appelaient Y'a bon Banania quand j'arrivais le matin."


L'ancienne chroniqueuse de l'émission C à Vous explique avoir été agressée physiquement dans un ascenseur de la Maison de la Radio : "Je me suis fait tabasser par quelqu'un, je ne sais pas qui, en me traitant de tous les noms. Quand l'ascenseur est remonté, on m'a trouvé couchée dedans."

La télé ne représente pas la société

L'actuelle conseillère de la Région Île-de-France poursuit : "quand j'ai commencé à faire mes chroniques à la télévision, on me menaçait, on me disait d'aller vendre ma soupe dans mes cocotiers..."


Interrogée sur la diversité à la télévision, Babette de Rozières se montre très critique : "Nous vivons dans une société multi-race, multi culture, etc. Et je trouve que la télévision en France ne représente pas l’essence même de notre société, cette diversité qui fait la France."

 

Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play