Jean Castex : le couvre-feu étendu à 38 départements et à la Polynésie

coronavirus
Castex
©FTV
Le Premier ministre a fait un nouveau point sur la propagation du coronavirus en France. Il a annoncé que 38 nouveaux départements sont placés sous couvre-feu de 21 heures à 6 heures, ainsi que la Polynésie.
"La situation est grave" en France où "la circulation du virus est extrêmement élevée", a annoncé en préambule le Premier ministre lors de cette nouvelle conférence de presse, jeudi 22 octobre. "Les semaines à venir seront dures, le nombre de morts va continuer à augmenter, le mois de novembre, sera éprouvant", a expliqué Jean Castex.
 

La Polynésie sous couvre-feu

La Polynésie rejoint la liste des métropoles et des départements placés sous couvre-feu en raison de la propagation du coronavirus sur le sol français. Au total, 54 départements et la Polynésie pour les Outre-mer, soit 46 millions de Français sont concernés par le couvre-feu mis en place de 21 heures à 6 heures. Le couvre-feu entre en vigueur dès vendredi soir et pour six semaines. 
carte couvre-feu
©Gouvernement

Regardez cet extrait dans lequel le Premier ministre annonce l'extension à la Polynésie :
Jean Castex : le couvre-feu de 21h à 6h va être étendu à 38 nouveaux départements et à la Polynésie


Quelle situation en Polynésie ?

Les dernières donnéess publiées par la direction de la Santé de Polynésie sont édifiants. 19 décès liés au coronavirus, dont trois décès supplémentaires depuis 48h, sont à déplorer. Par ailleurs, 276 cas de plus ont été enregistrés ces deux derniers jours. Ce qui porte à 1 606 cas actifs actuellement sur le territoire. 
chiffres covid
©DS

L'hôpital accueille également de plus en plus de malades de la covid-19 avec quatre personnes supplémentaires en 48h. Au total, 71 hospitalisations sont en cours dont 18 en réanimation. Enfin, dernières données du tableau de la direction de la Santé le 3 474 personnes sont sorties d'isolement au total dont 272 ces dernières 48h. 
 

Les réactions en Polynésie 

A la suite de l'annonce de la mise en place du couvre-feu à Tahiti et Moorea, Polynésie la 1ère fait le point sur les dernières infos et les réactions des Polynésiens. Reportage :
Couvre-feu à Tahiti et Moorea : quelles réactions en Polynésie ? Réponse avec Polynésie la 1ère

 

Mise en garde

Jean Castex a averti que si l'épidémie de Covid-19 n'était pas jugulée par la mise sous couvre-feu de 54 départements et de la Polynésie, "nous devrons envisager des mesures beaucoup plus dures". "Il est encore temps de l'éviter mais il ne nous reste plus beaucoup de temps", a ajouté le Premier ministre sans autre précision, alors que plusieurs pays ont décidé des reconfinements face à la recrudescence du virus.
 

Evolution des horaires du couvre-feu ?

Interrogé par un journaliste sur une extension possible des horaires du couvre-feu, comme cela s'est produit il y a quelques mois en Guyane, le ministre de la Santé, Olivier Véran, n'a pas répondu directement à la question, estimant que la situation guyanaise était spécifique. Regardez cet extrait :


Une nouvelle application " TousAntiCovid" 

L'application de traçage de contact StopCovid, controversée, très peu utilisée et peu promue par le gouvernement depuis sa sortie le 2 juin, est relancée sous une nouvelle forme ce jeudi. Rebaptisée TousAntiCovid, l'application garde strictement "le même moteur", selon ses promoteurs. Sa fonction reste bien d'avertir ses utilisateurs lorsque ceux-ci ont croisé dans les deux dernières semaines, à moins d'un mètre et pendant plus de 15 minutes, un autre utilisateur contaminé par le coronavirus - et qui l'a déclaré dans le système. 
    
En revanche, l'application fait l'objet d'améliorations de forme et de contenu éditorial, pour être rendue plus attractive pour les internautes. L'application propose ainsi en temps réel un fil d'actualités sur l'épidémie, des chiffres permettant de mesurer la propagation de celle-ci, ainsi que des chiffres sur l'utilisation de l'application afin de créer un effet d'entraînement et de motivation. Des liens renvoient vers différents sites d'informations officiels sur l'épidémie, comme santepubliquefrance.fr, mesconseilscovid.santé.gouv.fr, ou geodes.santepubliquefrance.fr (informations sur l'épidémie par régions).

D'après le gouvernement, 2,7 millions de personnes s'étaient enregistrées sur StopCovid, 13.000 utilisateurs ont fait part de leur contamination, et plus de 800 personnes ont été notifiées comme étant à risque.
    
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live