JO 2021 : en judo, finale et médaille assurée pour la Guadeloupéenne Sarah-Léonie Cysique en -57 kg

judo
Sarah-Léonie Cysique
Sarah-Léonie Cysique aux JO 2021 ©Jack Guez / AFP
La Française Sarah-Léonie Cysique s'est qualifiée lundi pour la finale du tournoi de judo des Jeux olympiques de Tokyo dans la catégorie des -57 kg et est donc désormais assurée d'une médaille d'or ou d'argent, qui sera la troisième pour le judo français.

Pour décrocher son billet pour la finale, Sarah-Léonie Cysique (23 ans) s'est imposée dans le golden score face à la favorite du tournoi, la Canadienne Jessica Klimkait, championne du monde et N.1 mondiale. La Canadienne a été sanctionnée d'une troisième pénalité et éliminée. Cysique combattra pour l'or contre la Kosovare Nora Gjakova.

La Française, et les membres de l'équipe de France présents au Nippon Budokan, ont eu deux secondes de frayeur quand l'arbitre du combat a par erreur désigné Klimkait du bras comme étant victorieuse du combat. Mais c'est bien la Française qui l'a emporté. Avant sa demi-finale, Cysique, deux fois médaillée de bronze aux championnats d'Europe, s'était sortie d'un quart de finale mal embarqué contre la Géorgienne Eteri Liparteliani, qui a marqué la première avec un waza-ari. Mais la Française a égalisé, avant de marquer de nouveau waza-ari dans le golden score pour atteindre la demi-finale.


La Française avait débuté son tournoi avec un victoire par waza-ari contre la jeune Sud-Coréenne Jisu Kim, récente vice-championne d'Asie. Le judo français a déjà remporté deux médailles depuis le début de ces Jeux, le bronze samedi pour Luka Mkheidze chez les -60 kg et l'argent dimanche pour Amandine Buchard en -52 kg.
 

A 23 ans, Sarah-Léonie Cysique brûle les étapes : programmée pour briller à Paris en 2024 lors des prochains JO, la double médaillée de bronze des Championnats d'Europe peut devenir championne olympique si elle bat la Kosovare Nora Gjakova ce lundi en début de soirée à Tokyo (mi-journée dans l'Hexagone).

Elle repartira du Japon avec au moins une médaille d'argent, le troisième podium pour le judo tricolore après l'argent d'Amandine Buchard (-52 kg) et le bronze de Luka Mkheidze (-60 kg), en attendant les entrées en matière des têtes d'affiche Clarisse Agbégnénou et Teddy Riner.