JO 2021 - Hand : sept buts d'Allison Pineau et belle réaction des Bleues face à la Norvège en préparation olympique

handball
Allison Pineau
Allison Pineau sous le maillot de l'équipe de France lors de l'Euro 2018 ©LOIC VENANCE / AFP
Fortes d'une superbe prestation de la Guadeloupéenne Allison Pineau, les Françaises ont réalisé une première période de très grande classe contre la Norvège en préparation des Jeux de Tokyo, mais ont finalement cédé le nul (28-28) mardi à Bayonne, une belle réaction deux jours après un lourd revers.

Pour leur premier match de préparation aux JO 2021, les coéquipières de la Martiniquaise Coralie Lassource s'étaient lourdement inclinées 30 à 21 dimanche à Bayonne, contre ces mêmes Norvégiennes, qui les avaient dominées en finale de l'Euro-2020 en décembre dernier. 

"On a tendu une joue et on n'avait pas envie de tendre l'autre", a glissé à la mi-temps une autre des joueuses antillaises de l'équipe, l'arrière droitière de l'équipe de France Allison Pineau au micro de beIN Sports, après 30 minutes de très haut niveau des Bleues, championnes du monde 2017 et d'Europe 2018.

Une "excellente" première mi-temps

La réaction mardi, toujours à Bayonne, a donné de nombreux motifs de satisfaction à Olivier Krumbholz. "La première mi-temps est excellente. Il y a tout lieu d'être satisfait du match. Sur l'état d'esprit, on a vu de belles choses. Je trouve que c'était vraiment excellent, peut-être au-dessus de ce que j'espérais. Je suis très content", a commenté le sélectionneur des Françaises au micro de beIN Sports.

Les Bleues ont réussi à maintenir les Norvégiennes, emmenées par la demi-centre Stine Oftedal, à seulement dix buts à la pause, grâce à une défense très solide, véritable ADN de cette équipe de France, et une belle partie d'Amandine Leynaud (10 arrêts au total) dans les buts et d'Allison Pineau en attaque auteurs de sept buts sur neuf tentatives. 


En attaque, les Bleues ont été à peine handicapée par l'absence d'une arrière gauchère, grâce au replacement de l'ailière Laura Flippes sur la base arrière. Résultat : huit buts d'avance au moment de regagner les vestiaires (18-10).

Après la pause, les Norvégiennes ont élevé leur niveau par l'arrière Henny Reistad et l'ailière Camilla Herrem et ont recollé au score (23-23). "On a su se reprendre dans les dix dernières minutes. On a eu les ballons pour gagner, mais on ne les a pas mis au fond", a analysé Olivier Krumbholz.

Les Bleues parmi les favorites à Tokyo

Les deux équipes se sont séparées sur un score de parité logique. Françaises et Norvégiennes font partie des favorites pour le titre olympique, dans un tournoi qui débute dans deux semaines et demie à Tokyo (23 juillet-8 août), avec les Russes et les Néerlandaises.

Les Françaises prendront la direction du Japon le 14 juillet en fin de journée, et disputeront deux derniers matches de préparation, contre le Japon (19 juillet) et le Monténégro (22 juillet). L'équipe de France de handball compte cinq joueuses originaires des Outre-mer : la capitaine martiniquaise, Coralie Lassource, est entourée des Guadeloupéennes Allison Pineau et Méline Nocandy, ainsi que de la Guyanaise Béatrice Edwige. Une autre Guadeloupéenne, Océane Sercien-Ugolin, sera remplaçante à Tokyo.