JO 2021 : les surfeurs Michel Bourez, Jérémy Florès et Johanne Defay se qualifient pour les 8es de finale

jeux olympiques
JO surf 1er jour
©CURUTCHET Vincent / KMSP / KMSP via AFP
Les Français n'ont pas démérité dimanche à l'occasion de l'ouverture de la compétition de surf, la première de l'histoire des Jeux olympiques. Le Polynésien Michel Bourez et les Réunionnais Johanne Defay et Jérémy Florès sont au 3e tour qui doit se dérouler mardi.

Le natif de Rurutu en Polynésie Michel Bourez a été le premier à se qualifier en arrivant second de sa série juste derrière Gabriel Médina, double champion du monde de la World Surf League (2014 et 2018) et actuel numéro un sur le tour professionnel.

La Réunionnaise Johanne Defay se qualifie elle aussi en arrivant seconde dans la série 4 du tour 1. Elle termine juste derrière une autre représéntante brésilienne Tatiana Weston-Webb actuelle numéro 4 du tour pro.

 

Jérémy Florès s'arrache et passe

Pour les deux autres Français en lice à Tokyo, la Basque Pauline Ado et le Réunionnais Jérémy Florès, la vague de Tsurigazaki a exigé un peu plus d'efforts. Pauline ne score qu'un 9,17/20 dans le tour 1. Dans sa série, elle s'est un peu faite submergée par l'Australienne Stephanie Gilmore classée 5ème mondiale actuellement, ainsi que par la Brésilienne Silvana Lima, deux fois classées meilleure surfeuse au monde jusqu'à ce que plusieurs blessures viennent lui couper les ailerons et lui fermer les portes du World Championship, le tour professionnel. Pauline doit ainsi tout donner et prendre chacune des vagues qu'elle pourra dans le tour 2 pour dépasser de 0,30 points une ancienne championne du monde, la Péruvienne Sofia Mulanovitch et remporter ainsi son ticket pour le tour 3.

Quant au dernier Français du groupe, le Réunionnais Jérémy Florès, il n'a tout simplement pas trouvé son rythme lors de sa première série de la journée. Peu de prise de risques, on le sent déconnecté de l'océan, il finit dernier de sa série avec seulement 7,63 /20. Mais Jérémy n'est pas le meilleur Français sur le tour actuellement pour rien ! Le champion, vainqueur de l'étape du tour mondial à Teahupoo en 2015 ou encore à Hossegor en 2019, sait faire face à la pression et se recentrer pour mieux avancer. Dans le second tour, on le retrouve ainsi beaucoup plus en accord avec les vagues de Tsurigazaki. Vague après vague, il monte jusqu'à la seconde place et remporte son billet pour le tour suivant.

Les 8es de finales mardi

Ce sont ainsi quatre Français que nous aurons le plaisir de retrouver à la reprise de la compétition. Cette fois-ci, ce sera des séries en format deux compétiteurs uniquement : Johanne Defay devra affronter la Portugaise Yolanda Hopkins, tandis que Pauline Ado sera opposée à l'australienne Sally Fitzgibbons. Michel Bourez aura comme adversaire le Marocain Ramzi Boukhiam et enfin Jérémy Florès devra affronter un copain du tour pro, l'Australien Owen Wright.

De belles séries en perspective. Si le temps se maintient, le troisième tour pourrait débuter dès demain 7h du matin (heure du Japon) !