JO 2021 : Ysaora Thibus et Anita Blaze vice-championnes olympiques, première médaille du fleuret par équipes depuis 1984

jeux olympiques
Fleuret équipe JO
Anita Blaze, Astrid Guyart, Pauline Ranvier et Ysaora Thibus médaillée d'argent aux Jeux Olympiques du Tokyo en 2021. ©Fabrice COFFRINI / AFP
Elles ont mis fin à la disette française de l'équipe de fleuret aux Jeux Olympiques. 37 ans que les fleurettistes françaises n'étaient pas montées sur le podium. C'est désormais réparé! Ysaora Thibus, Anita Blaze, Pauline Ranvier et Astrid Guyart ont remporté la médaille d'argent jeudi.

Les fleurettistes françaises se sont inclinées 45 à 34 en finale face aux Russes, qui concourent cette année sous une banière neutre. Menée tout au long du relais, avec jusqu'à 14 touches de retard, les Françaises ne sont pas parvenues à remonter au score comme elles l'avaient fait en demi-finale, malgré un bon dernier passage de la Guadeloupéenne Ysaora Thibus, traditionnelle finisseuse des fleurettistes bleues. 

Décues mais fières

"Nous sommes déçues, a admis Anita Blaze qui rêvait évidemment de l'or olympique. Mais quand on gagne, on gagne ensemble, quand on perd, on est ensemble." "Je suis vraiment fière fière fière des filles, a ajouté Ysaora Thibus, soulignant, elle aussi, la solidarité qui règne au sein de cette équipe. On aurait pu faire mieux aujourd'hui, mais avec du recul, je sais qu'on saura profiter de cette médaille-là!"

Ce n'est pas ce qu'on était venues chercher, mais on est quand même arriver à avoir une médaille et je suis vraiment heureuse, je suis vraiment fière.

Ysaora Thibus, fleurettiste

 

Une finale face à de solides Russes

A 19h55, heure du Japon, Ysaora Thibus lance ce relais côté français face à la Russe Larisa Korobeynikova. Elle retrouve ainsi la fleurettiste qui l'a éliminée en 8e de finale du tournoi individuel dans un premier relais d'une grande intensité. La Guadeloupéenne ne prend pas sa revanche inscrivant deux touches contre cinq pour son adversaire. Anita Blaze prend ensuite le relais. L'autre Guadeloupéenne de l'équipe de France de fleuret, surnommée "doudou" par ses coéquipières, s'est bien battue face à Inna Deriglazova, championne du monde en titre.

Après les deux premiers relais, les Françaises sont menées dix touches à cinq. C'est au tour de Pauline Ranvier contre Marta Martyanova la seule des trois russes à ne pas être monté sur le podium en individuel. Suite au relais suivant mené par Anita Blaze, les Françaises sont menées de huit touches. A presque 30 ans, Ysaora Thibus redonne ensuite un peu de souffle à son équipe face à Marta Martyanova. Plus que sept touches de retard.

Face à Deriglazova, Blaze cède de nouveau trois touches aux Russes (20-30). Astrid Guyart, la remplaçante, prend alors un relais face à Martyanova. Les Bleues ont 14 touches de retard au moment où débute l'avant-dernier relais. Pauline Ranvier revient à 12 touches. Reste l'ultime relais d'Ysaora Thibus face à la vice-championne olympique en individuel.