Judith Brumant-Lachoua représentera la Guadeloupe au concours Miss Monde 2022

miss
Judith Brumant-Lachoua
La Guadeloupéenne représentera son île lors du concours Miss Monde 2022. ©Quentin Marot
La Guadeloupéenne de 23 ans a été sélectionnée par le comité Miss International Guadeloupe pour représenter l'île au concours de beauté international.

Elle débarque tout juste de Guadeloupe, où elle vient de passer quelque temps avec sa famille. Judith Brumant-Lachoua, bientôt 24 ans, prend le temps de se poser dans un café parisien pour nous raconter son parcours. "Je veux rendre mes proches fiers, je veux rendre les Guadeloupéens fiers", dit la potentielle future Miss Monde avec une élocution parfaite, comme si elle s'entraînait pour le concours qui devrait avoir lieu en fin d'année.

Née en 1998 aux Abymes, Judith Brumant-Lachoua a grandi en Guadeloupe. Elle y passe toute sa scolarité, jusqu'à finir major de promotion de son BUT GEA - gestion des entreprises et des administrations à Saint-Claude. Elle quitte alors son île pour poursuivre ses études à Rennes, dans l'Hexagone. Elle vient tout juste de finir son master en affaires internationales. Mais depuis toute petite, avoue-t-elle, son rêve, c'est de devenir reine de beauté.

Porter les couleurs de la Guadeloupe à l'échelle mondiale

Mais ce n'est pas à Véronique de la Cruz, Corinne Coman ou Clémence Botino, respectivement Miss France 1992, 2002 et 2019, qu'elle veut succéder. Non, Judith Brumant-Lachoua vise plutôt les concours internationaux. Samedi 30 juillet, le comité Miss International Guadeloupe l'a intronisée pour représenter l'archipel au concours Miss Monde.

C'est important que la Guadeloupe soit représentée à l'international.

Judith Brumant-Lachoua

Judith Brumant-Lachoua
Judith Brumant-Lachoua lors d'un défilé avec une robe de la créatrice Fabienne Ebeli. ©Christian Juliard


Cette "grande fan des Miss", comme elle le dit elle-même, a déjà mis un pied dans l'univers des concours de beauté. Sur son île, elle a été membre du comité organisateur de Miss Guadeloupe pour choisir la représentante du département au concours Miss France. Dans l'Hexagone, la jeune femme s'est lancée dans l'aventure Miss supranational (un des grands concours de beauté au niveau mondial). Elle y a représenté la France lors de l'édition 2021, sans toutefois parvenir à remporter la couronne. "Lors de la finale en Pologne, je me suis classée dans le top 24, chose qui n'était pas arrivée depuis presque dix ans pour la France."

Prête à devenir reine

Celle qui vit désormais en Bretagne espère devenir la première femme à remporter un concours de beauté international au nom de la Guadeloupe. En portant les couleurs de son île, elle veut "inciter les personnes à nous connaître, à venir voir [les Antilles]".

Une Miss se devant d'utiliser l'influence de sa couronne pour porter des messages forts, la jeune femme, qui veut s'ériger en modèle pour la jeunesse, compte bien s'engager contre la pollution si elle est couronnée Miss Monde.

Je suis très sensible à la pollution de nos plages. Dès qu'on se rend en Guadeloupe, on voit beaucoup de sargasses et de déchets [sur les plages et dans la mer]. Ce qui touche également les espèces animales.

Judith Brumant-Lachoua

Préparation physique, préparation mentale, mais aussi catwalk (marche en talon)... La Guadeloupéenne se donne tous les moyens pour arriver au sommet et décrocher la couronne. Et pour l'accompagner, qui de mieux qu'une habituée des concours de beauté ? Sheryna Van Der Koelen, elle aussi originaire de Guadeloupe et représentante de l'archipel lors de l'édition 2013 de Miss Monde puis participante à Miss supranational 2019 pour la France, estime que Judith "a tout d'une Miss". Son sourire et ses cheveux naturellement bouclés lui donnent l'avantage de ne pas avoir "besoin d'artifice". Et puis, ajoute-t-elle, "c'est une pipelette, donc je ne m'en fais pas pour son intégration à ce concours".