L’Atlas de la Nouvelle-Calédonie en images

culture province nord
Mine de nickel en Nouvelle-Calédonie
Mine de nickel en Nouvelle-Calédonie ©IRD
L’Institut de recherche pour le développement (IRD) et le Congrès de la Nouvelle-Calédonie publient l’Atlas de la Nouvelle-Calédonie. Un ouvrage scientifique de référence, également accessible au grand public. 
Après une présentation officielle au Congrès de la Nouvelle-Calédonie à Nouméa, à la fin du mois de février, c’est au tour de l’Hexagone d’accueillir les principaux coordinateurs de l’Atlas. Mercredi matin, c’était à la Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris, à la suite de l’Assemblée nationale mardi.
 
Ce nouvel Atlas, le dernier ayant été réalisé par l’Orstom en 1981, a réuni près de 75 auteurs qui ont travaillé durant quatre ans. Résultat, un ouvrage de 272 pages, comportant 60 planches cartographiques accompagnées de notices illustrées, de graphiques, de tableaux et de belles photographies. Le tout est divisé en 5 grands chapitres consacrés au contexte régional, aux milieux, aux populations et leur histoire, à l’économie, ainsi qu’au "vivre en Nouvelle-Calédonie".
 
Livre scientifique qui réactualise les savoirs relatifs à l’archipel, l’Atlas est également conçu de manière pédagogique puisqu’il est destiné non seulement aux chercheurs et décideurs, mais également aux établissements scolaires, bibliothèques, centres de documentation et services territoriaux. A la fin de l’année, un DVD et un autre ouvrage viendront compléter à l’Atlas. Le DVD comportera 300 cartes inédites, environ 3.000 photos et 3 heures de clips vidéo. 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live