La pénurie d'eau à Mayotte, une conséquence de la déforestation massive de l'île [Planète Outre-mer]

environnement
La forêt de Mayotte
Mayotte connaît un taux de déforestation les plus élevés au monde ©@Grégoire Savourey
Depuis près de dix ans, Mayotte doit faire face à une pénurie en eau et depuis 2016 à des coupures au robinet, durant environ trois à six mois chaque année. Ce sont les conséquences souvent méconnues de la déforestation massive que subit l'île. "Si Mayotte était un pays, il serait parmi les cinq pays les plus déforestés au monde".

Chaque année, lors de la saison sèche et jusqu'au début de la saison des pluies, la distribution en eau potable à Mayotte est perturbée. Durant trois à six mois, chaque semaine, les robinets et les points d'eau public sont régulièrement à sec dans l'ensemble des villages pendant au moins 12 à 48 heures, parfois plus.

Mayotte sécheresse Place de la République, à Mamoudzou, en juin 2016.
Des citernes pour pallier la pénurie d'eau à Mayotte ©CAMILLE LECAT / AFP

Cette pénurie en eau inquiète la population comme les décideurs, d'autant qu'il n'y a pas que les sécheresses devenues récurrentes dans l'île qui expliquent le phénomène. Selon les spécialistes, le manque d'eau est surtout une conséquence de la déforestation massive que connaît Mayotte.

"Un arbre égale tant de litres d'eau dans le robinet"

Pour comprendre le lien entre la forêt et la ressource en eau d'un territoire, il faut revenir sur le rôle des arbres dans le cycle de l’eau. Tout d’abord, un sol végétalisé c'est à dire ici avec une forêt permet à la pluie de pénétrer la terre de façon beaucoup plus importante que s'il était à nu.

une rivière à Mayotte
A Mayotte, l'alimentation en eau potable dépend des rivières ©ONF Mayotte

Ensuite, une fois la pluie tombée, les forêts tropicales, comme celles de Mayotte, vont émettre beaucoup de vapeur d’eau dans l’atmosphère, ce qui favorise à nouveau les précipitations. C’est donc grâce à ce cycle que les rivières de Mayotte sont alimentées en eau.

La forêt de Mayotte est le château d’eau de l’île 

Grégoire Savourey, chargé de mission biodiversité Océan Indien pour le comité français de l'UICN, l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature

La pénurie en eau, une conséquence de la déforestation

Il est indispensable que les rivières de Mayotte aient un débit conséquent car ce sont elles qui remplissent les deux retenues de l’île située l’une à Combani (1,5 million de mètres cube) et l’autre à Dzoumogné (2,5 millions de mètres cube). Toutes deux fournissent 80 % de la production en eau potable. Le reste provient des forages (18 %) et d’une unité de dessalement de l’eau de mer à Petite-Terre.

Problème, chaque année, 300 à 350 hectares de forêt, soit l'équivalent de 450 terrains de football, sont défrichés à Mayotte. Des surfaces colossales pour une île d’à peine 374 km2 et recouverte à seulement 30 % par la forêt. Le taux de déforestation annuel de Mayotte s'élève ainsi à plus d'1,2 %, ce qui en fait le département le plus déforesté de France. Ce taux est d'ailleurs similaire à celui de l'Argentine ou de l'Indonésie, deux des pays où sévit la plus forte déforestation au monde. 

La déforestation à Mayotte
A Mayotte, on déforeste essentiellement en brûlant les arbres ©ONF

Mayotte a l’un des taux de déforestation les plus élevés de la planète. Si Mayotte était un pays, elle serait sur le podium des pays les plus déforestés au monde. L'île serait même devant le Brésil.

Grégoire Savourey, chargé de mission biodiversité Océan Indien pour le comité français de l'UICN, l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature

C'est souvent en coupant ou en brûlant les arbres et la végétation que la population procède à la déforestation. Une fois à nu, le sol ne va plus aussi bien capter la pluie, le cycle de l'eau va être perturbé, ce qui va aggraver les sécheresses fréquentes à Mayotte depuis une dizaine d’années. Les deux retenues d'eau de l'île ne se remplissent alors pas suffisamment pour faire face à la saison sèche. La déforestation entraîne également une évaporation de l'eau au niveau des dispositifs de prélèvement d'eau potable (captage) et une évaporation au niveau des eaux souterraines. Certains captages ne sont ainsi plus opérationnels lors de la saison sèche.

C’est un peu compliqué à comprendre qu'un arbre égale tant de litres d’eau dans le robinet

Grégoire Savourey, chargé de mission biodiversité Océan Indien pour le comité français de l'UICN, l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature

L'explosion démographique à Mayotte pèse sur les forêts et la demande en eau 

La déforestation à Mayotte est un phénomène multifactoriel qui s'explique en partie par l’explosion démographique que connaît l'île. En 1991, sa population s’élevait à 94 400 habitants, en 2017, l'île comptait 256 518 habitants. En trente ans, la population de Mayotte a donc quasiment triplé. La croissance démographique de l'île est évaluée par l’INSEE à 3,8 % par an, soit le taux le plus élevé de France. Enfin, avec 690 habitants au km2, Mayotte est le département le plus densément peuplé du territoire national, à l’exception de l’Île de France. Une pression démographique qui pèse sur les espaces naturels de l’île et sur la demande en eau qui ne fait qu'augmenter chaque année. Toutefois, l'administration en charge du recensement fait état d'une sous-évaluation du nombre de personnes vivant effectivement à Mayotte étant donné l'importance de l'immigration clandestine depuis les îles Comores. Cette sous-évaluation entraîne un mauvais calibrage des services publics que cela soit dans leurs effectifs que dans leur moyens.

La croissance démographique entraîne une explosion de l'urbanisme à Mayotte ©Le Conservatoire de l'espace littoral et des rivages lacustres (CELRL)

Tous les jours, des défrichements ont lieu partout dans l'île pour construire des logements et produire une agriculture de subsistance comme le manioc et la banane afin de nourrir la population la plus pauvre de France. 80 % des mahorais vivent en dessous du seuil de pauvreté.  

Les cultures de subsistances expliquent l'essentiel de la déforestation à Mayotte
Les cultures de subsistances expliquent l'essentiel de la déforestation à Mayotte ©ONF Mayotte

 Un code forestier jugé trop tolérant

Une autre explication à la déforestation massive de l'île se trouve dans le code forestier. Comme dans de nombreux départements de l'Hexagone, le code forestier à Mayotte tolère les défrichements de moins de 4 hectares.

A Mayotte, les autorités tolèrent la déforestation sur des parcelles de moins de 4 hectares ©ONF Mayotte

La réglementation sur le défrichement pour Mayotte est basée sur un régime d’interdiction générale de défricher, néanmoins, il existe un certain nombre d’exceptions et l’une d’elle concernent les bois de moins de 4 hectares

Mathieu Booghs, ex-chef de service développement des territoires ruraux DAAF Mayotte

Une situation dénoncée par de nombreuses associations qui réclament une réglementation adaptée à la surface du territoire. 

Les gens déforestent moins de 4 hectares. Ils font 3 hectares et demi, 2 hectares, 1 hectare et comme cela, personne n’est pris en délit. Et c’est là où nous, nous disons stop ! Mayotte c’est combien de kilomètres carrés ? Mayotte, c’est combien de personnes ?

Ali Madi, président de la fédération mahoraise des associations environnementales 

Les associations réclament également plus de personnels et de moyens pour la police de l'environnement. D'autant que les agents subissent chaque semaine des agressions verbales et physiques lors de leurs interventions sur le terrain. L'insécurité à Mayotte est extrêmement préoccupante comme le relève un rapport du sénat publié en octobre 2021. Il y a quelques semaines, un agent de l'OFB, l'office français de la biodiversité, a été roués de coups alors qu'il patrouillait sur une plage dans le cadre de la lutte contre le braconnage de tortues . 

Je vous confirme une hausse assez significative des atteintes et des agressions envers les agents de police de l'environnement. Les agents forestiers de l'Etat ne sont pas armés, seul ceux de l'ONF et de l'OFB ont des armes.

Mathieu Booghs, ex-chef de service développement des territoires ruraux DAAF Mayotte

La perte de biodiversité et l'érosion, deux autres conséquences de la déforestation

Mayotte est située dans l’un des trente-quatre hotspot de biodiversité de la planète. Les forêts de l'île abritent une faune et une flore variées dont le fort taux d'endémisme en fait une richesse exceptionnelle reconnue à l'échelle mondiale. Ainsi, en plus de la ressource en eau, la perte des arbres dû à la déforestation nuit également gravement à la biodiversité de Mayotte. Sur cette minuscule île, on compte pas moins de 610 espèces indigènes de plantes vasculaires (fougères, arbres, orchidées et autres plantes à fleurs), 7 espèces de mammifères indigènes ou endémiques dont le fameux lémurien de Mayotte, appelé le "maki", 137 espèces d'oiseaux dont 14 endémiques, 18 reptiles dont 11 endémiques etc. 

Maki curieux
Le lémurien de Mayotte est appelé "maki" ©Gregoire Savourey

L'érosion est une autre conséquence dramatique de la déforestation. La perte de la végétation favorise le départ de la terre, en particulier pendant la saison des pluies. Le sol s'érode et se déverse en bout de course dans le lagon de Mayotte reconnu pour être l’un des plus beaux au monde. Depuis près de dix ans, l'eau du lagon autour de l'île est orange sur plusieurs mètres, couleur de la latérite, nom que l'on donne à la terre quand elle est altérée par l'érosion. Les coraux les plus proches du littoral se retrouvent ainsi enfouis sous des mètres de terre. Une situation qui impacte également les poissons qui pour la plupart dépendent des coraux pour vivre. 

érosion à Mayotte
A Mayotte, la déforestation et l'urbanisation entraînent une érosion importante. La terre termine sa course dans le lagon où elle étouffe les coraux ©Leselam, Germain Rolland

Une déforestation dénoncée par des instances locales et nationales, en vain

En juin 2020, l’UICN, l’Union International pour la Conservation de la Nature, a publié une lettre ouverte pour dénoncer le taux de déforestation de Mayotte. Six mois plus tard, une instance nationale s'est emparée du sujet. Le CNPN, le Conseil National de la Protection de la Nature, a rédigé une motion d'alerte pour avertir les décideurs sur "la perte irréversible de biodiversité à Mayotte". Elle pointe un taux d'espèces menacées qui atteint 45 % de la flore indigène et des écosystèmes en grand danger comme les mangroves. Le CNPN alerte également sur le taux de déforestation massif observé à Mayotte depuis 2011. Malgré cette mobilisation inédite, aucune mesure n’est venue freiner le défrichement incessant que connaît cette île.

Si la déforestation se poursuit à ce rythme, l'île court à la catastrophe. Dans dix ans, il sera trop tard

Michel Charpentier, président de l’association les Naturalistes.

Le 4 mai 2021 une réserve naturelle nationale des forêts de Mayotte a été créée. Une réserve de 2808 hectares qui rassemble les dernières reliques de forêts dites naturelles situées sur six massifs difficiles d'accès et qui possèdent un intérêt écologique exceptionnel. Onze personnes y seront affectées dont quatre nouveaux recrutements et probablement sept temps plein mis à disposition par le Conseil départemental. Ces agents ne seront pas du personnel supplémentaire recruté pour la réserve mais des réaffectations. La réserve devrait être dotée d'environ 450 000 euros de budget de fonctionnement et d'investissement. La réserve naturelle nationale des forêts de Mayotte devrait être fonctionnelle en 2023.

L'UICN salut la création de cette réserve mais pour qu'elle soit efficace, il faudrait qu'elle intègre la population dans sa gestion au quotidien et qu'elle soit dotée de moyens conséquents. Et attention, les forêts à Mayotte ne sont pas que dans cette réserve et il faut toutes les préserver.

Grégoire Savourey, chargé de mission biodiversité Océan Indien pour le comité français de l'UICN, l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature

Périmètre de la réserve nationale naturelle des forêts de Mayotte
Périmètre de la réserve nationale naturelle des forêts de Mayotte ©IGN

Vous trouverez ci-dessous, un lien pour écouter Planète Outre-mer, la chronique radio quotidienne sur l'environnement Outre-mer présentée par Caroline MARIE