La Polynésie à l’honneur pendant cinq jours à la Foire de Niort

art
troupe danse foire de niort
Les spectacles d'Ori Tahiti rythment les cinq jours de l'événement. À chaque fois, ils ont fait salle comble. ©Carla Bucero Lanzi
Gastronomie, tatouage, bijoux et spectacles d'Ori Tahiti rythment les cinq jours de la 99e édition de la Foire de Niort (Deux-Sèvres, jusqu'au 2 mai inclus). L'occasion de découvrir à travers cet événement la culture de ces archipels du Pacifique encore peu connus du grand public.

“Vous savez où se trouve la Polynésie ?”, interroge Théo Sulpice, directeur de la troupe de danse, devant une salle comble avant un spectacle d’Ori Tahiti. Seules six mains se lèvent. À 19.000 km, les Niortais se retrouvent plongés dans la culture des archipels du Pacifique. Pour la plupart, c'est une véritable découverte : “Je n’y connais rien. C’est beau, les fleurs, les danses, l’ambiance, on voyage”, confie une habitante. “Ce thème nous a motivé à venir. Cela nous fait une sortie. Les îles ça fait rêver, surtout après deux ans de Covid”, explique une mère de famille venue avec ses trois filles et sa belle-mère, alors qu’à quelques mètres un couple profite de la musique et regarde les bijoux tahitiens avec beaucoup d’attention. “Nous avons fait notre voyage de noces en Polynésie en 2003. Cette ambiance, ces décors, c’est magique !”

foire de niort ori tahiti
À la fin du spectacle, les danseurs se prêtent au jeu et n'hésitent pas à poser avec les spectateurs. ©Carla Bucero Lanzi

Pendant le spectacle d’Ori Tahiti, Jennifer, fleur de tiaré accrochée à l’oreille, regarde émerveillée les danseuses. Cette Polynésienne originaire de Tiaré, n’imaginait pas rater cet événement : “J’habite depuis vingt ans en France. Retrouver cette ambiance ça fait toujours chaud au cœur. On se remet dans le bain, revoir notre culture, l’artisanat, ça fait du bien car cela manque toujours.”

 Découverte de l’artisanat polynésien

Certains exposants sont venus spécialement de Polynésie pour faire découvrir leurs traditions et leur culture. À l’image de cet artisan qui a parcouru 22.000 kms pour présenter son travail du bois et de l’os. “Ils reprochent que c’est cher. Ils n'imaginent pas le temps de travail nécessaire à un artisan pour réaliser ces œuvres."

artisan foire de niort
Cet artisan est venu spécialement pour l'événement depuis les Marquises. ©Carla Bucero Lanzi

Mais les grandes stars de ce salon sont les tatoueurs et le monoï de Tahiti. La file s’allonge pour avoir des renseignements sur la vertu de cette huile. Julien Ling, représentant de la marque Tiki Tahiti dans l'Hexagone, explique aux curieux sa fabrication, ses méthodes de conservation et insiste sur ses multiples usages. De son côté, le stand de Maikiu, tatoueur, ne désemplit pas. “On est venu faire découvrir notre art aux Français. Certains ne connaissent pas les fortes significations qu’il y a derrière ces dessins polynésiens.” Un couple n’a pas hésité à faire 40 km pour venir se faire tatouer : “C’est une belle occasion, surtout que c’est rare d’avoir des spécialistes à côté de chez nous.” 

Le tatoueur ne désemplit pas avec des clients qui n'ont pas hésité à faire le déplacement pour découvrir son art. ©Carla Bucero Lanzi

Après deux ans d’absence, pour les organisateurs, le choix de l’invité d’honneur s’est quasiment imposé à eux. “L'idée de ce thème nous est venue avec une envie de voyage, de s’évader après ces multiples confinements et ces années difficiles. On attend environ 40.000 personnes sur les cinq jours”, explique Nina Soulisse, responsable commerciale de la foire. Pari réussi avec un public largement conquis, notamment grâce aux spectacles d’Ori Tahiti.

Spectacle de la troupe de Théo Sulpice ©Carla Bucero Lanzi