Le bel canto de Cynthia Abraham

sorties de la semaine
Cynthia Abraham
Dans son deuxième album, "Unisson", la jeune chanteuse célèbre la voix à sa façon. Hormis quelques invités, elle est seule sur cet album, s'accompagnant de la flûte traversière, et jouant du tambour.

Unisson de Cynthia Abraham. Dans la famille Abraham, famille de musiciens, c’est Cynthia qui donne de la voix. Sa sœur, Clélya, joue du piano, son frère, Zacharie de la contrebasse. Mais pour ce qui est du chant, c’est Cynthia donc. Celle, qui a déjà accompagné Tony Chasseur, Angélique Kidjo, Mario Canonge ou encore Anne Pacéo, vient de livrer son deuxième album Unisson, dix chansons pour mettre la voix à l’honneur. Selon le dictionnaire, l’unisson consiste en un son produit par plusieurs voix et faisant entendre la même fréquence. Pour Cynthia, c’est aussi "un accord de pensées ou de sentiments, un synonyme d’altruisme et d’union pour un monde meilleur."

Sur son album, on trouve beaucoup d’harmonies. Cynthia a aussi enregistré sa voix à deux reprises pour "créer une masse sonore. Car chanter à l’unisson, c’est très puissant" explique-t-elle. Elle trouve même jouissif d’être un instrument mélodique à elle seule, d’utiliser le texte et dans le même temps d’assurer la rythmique.

Cynthia Abraham
©Jérémy Bruyère

 

Cynthia Abraham évolue dans un registre plutôt feutré. Sa voix est une épure. A la différence de certaines chanteuses de R&B, elle chante, elle ne crie pas. A l’écoute, on retient son supplément d’âme servie par une belle technique. Unisson et le concert du 26 novembre (studio de l’Ermitage à Paris), un seul en scène, permettront de le vérifier. Elle a aura bien quelques invités comme Sonny Troupé, mais toujours pour mieux mettre en valeur la voix.

Elément déclencheur de cet album, un concours à Prétoria, Afrique du Sud, en février 2018. Qui lui permet de retrouver son sens créatif à un moment où il défaillait. "J’ai gagné ce concours international alors que je ne m’y attendais pas du tout. Le retour du jury m’a bouleversée. Certains jurés m’ont dit qu’ils avaient oublié qu’ils participaient à un concours. Je n’avais pas plus trop confiance en moi. Cette expérience m’a remis en selle." Tout cet enthousiasme foisonne dans Unisson. On y retrouve bien sûr sa culture classique, mais aussi son appétence pour les musiques brésiliennes, caribéennes et africaines. Avec Cynthia Abraham, le chant est célébré de vive voix.