Le directeur général de l'AFD intègre l'Académie des sciences d'Outre-mer

sciences
directeur AFD
Rémy Rioux, le directeur de l'AFD en visite au CHUM. ©Martinique 1ère
Le directeur de l’Agence Française de Développement est le nouveau membre de l’Académie des sciences d’Outre-mer. Une institution vieille de 100 ans. Née en 1922 en tant qu’académie des sciences coloniales, l’académie compte outre ses membres titulaires, 25 membres libres, 50 membres associés et 100 correspondants.

Savoir, comprendre, respecter, aimer, C’est la devise de l'Académie des sciences d'Outre-mer. Après un siècle d’existence, cette société savante s’engage dans une nouvelle dynamique. L’arrivée de Rémy Rioux sera peut-être l’occasion de se donner ce nouveau souffle.

Les enjeux importants des Outre-mer pourraient être plus souvent évoqués, car le directeur général de l’Agence Française de Développement connaît parfaitement les problématiques de nos territoires, qu’elles soient climatiques ou économiques.

Ce haut fonctionnaire souhaite créer du lien et provoquer une prise de conscience lors des différentes réunions et travaux des membres de l’académie des sciences d’Outre-mer.

Je crois qu’il y a dans nos Territoires d’Outre-mer quelque chose à bâtir pour les populations ultramarines ce sont des laboratoires qui valent pour le monde entier.

Rémy Rioux

Rémy Rioux rêve que toutes les observations de l’Académie des sciences d’Outre-mer puissent aussi arriver jusqu’à l’oreille du président. Pas impossible, car en qualité de directeur de l’AFD, il accompagne Emmanuel Macron dans ses déplacements Outre-mer.

Les débats, s’ils sont convaincants pourront nourrir la réflexion et servir de conseil au gouvernement.

Rémy Rioux

Nommé en 2021, Rémy Rioux a été officiellement installé ce vendredi 13 mai. Il est dans la section sciences juridiques, économiques et sociales. L’Académie des sciences d’outre-mer, c’est aussi une belle collection d’ouvrages sur les anciennes colonies d’Afrique et d’Outre-mer, le tout réuni dans la bibliothèque Félix Houphouet Boigny, du nom d’un ancien président de Côte d’Ivoire. Ouverte au public, l’institution centenaire, espère se refaire une jeunesse. L’occasion peut-être, de s’extraire d’un profil jusque-là trop confidentiel.

  • Écoutez le reportage radio la 1ère de Thierry Belmont :