Le Salon de la gastronomie des Outre-mer de retour fin janvier à Paris

cuisine et gastronomie
Babette de Rozières présente la 7ème édition du Salon de la gastronomie des Outre-mer
Babette de Rozières présente cette 7ème édition du Salon de la gastronomie des Outre-mer ©Carl Behary-Laul-Sirder
Environ 130 exposants ont rendez-vous au Parc des Expositions à Paris du 28 au 30 janvier pour la 7ème édition du Salon de la gastronomie des Outre-mer. Un évènement initié par la cheffe Babette de Rozières qui mettra cette année la Guyane à l'honneur.

L'édition 2021 avait dû être organisée virtuellement et à distance. Cette année, le Salon de la gastronomie des Outre-mer se tiendra bien au Parc des Expositions à Paris du 28 au 30 janvier. Plus qu'un soulagement, une obligation pour Babette de Rozières. "La pandémie nous bloque depuis deux ans. J'ai décidé quoi qu'il arrive de faire mon salon en présentiel. Si on ne l'organise pas, il va mourir", insiste la cheffe lors de la présentation vendredi de cette 7ème édition.

Découvrir les épices 

"Chaque année, je change de thème. Cette fois, ce sont les épices", détaille ensuite Babette de Rozières qui s'est, comme toujours, entourée de grands noms de la cuisine française. Alain Fontaine, le président de l'association Française des Maîtres restaurateurs, a ainsi été chargé de présider l'espace chef du salon. 

Souvent, nous-mêmes, cuisiniers, oublions que les Outre-mer ont une importance capitale dans notre cuisine. Leurs productions d'épices, de fruits, de légumes, est capitale

Alain Fontaine, Président de l'association Française des Maîtres restaurateurs

 

Le patron du restaurant Le Mesturet, à Paris, y voit l'occasion de célébrer la gastronomie française dans toute sa diversité. "Quand vous préparez un rougail saucisse ou un colombo de poulet, vous faites de la cuisine française", insiste Alain Fontaine. 

La gastronomie guyanaise à l'honneur 

Lors de ce salon dédié à la gastronomie des Outre-mer mais aussi aux cuisines du monde, environ 130 exposants feront le déplacement. Après celle de Wallis-et-Futuna, c'est la gastronomie guyanaise qui sera mise à l'honneur. "Le territoire traverse des difficultés liées à la pandémie mais il y aura quand même quelques représentants sur place. Ils préparent une cuisine exceptionelle", s'enthousiame Babette de Rozières, également ambassadrice de la cuisine ultramarine.

L'objectif poursuivi par la cheffe à travers ce salon n'a pas changé depuis la première édition : "Mieux faire connaitre tout ce qui se mange, tout ce qui se fait de mieux dans les Outre-mer". De quoi faire frétiller les papilles des visiteurs sous leurs masques.