outre-mer
territoire

Législatives 2017 : les résultats en un clin d’œil en Polynésie, en Nouvelle-Calédonie et à Wallis et Futuna

élections
Elections législatives en Polynésie, en Nouvelle-Calédonie et à Wallis et futuna
Elections législatives en Polynésie, en Nouvelle-Calédonie et à Wallis et futuna
En Nouvelle-Calédonie, l'abstention a dépassé les 60%. Les électeurs ainsi qu'un parti indépendantiste ont boudé les urnes. En Polynésie, le parti du président Edouard Fritch est en tête dans les trois circonscriptions. Wallis et Futuna s'illustre par son taux de participation de plus de 80%.

#1 Nouvelle-Calédonie

Un taux d'abstention record a marqué le premier tour des législatives dans les deux circonscriptions de Nouvelle-Calédonie, où auront lieu un duel à droite et un autre entre le député sortant Philippe Gomès (UDI) et un indépendantiste.
 
Dans la première circonscription, fief de la droite, Philippe Dunoyer, candidat de Calédonie Ensemble (centre droit), est arrivé largement en tête, mais la victoire demeure incertaine. Dimanche prochain, il affrontera Sonia Backès, cheffe du groupe LR au Congrès de l'île, qui faisait partie des trois candidats issus des rangs LR, très divisés. 

Nouvelle-Calédonie 1 Légis 2017
Les reports de voix de la droite républicaine et du FN (6,75%) seront déterminants. Ayant mené campagne sur l'insécurité et le rapport de force avec les indépendantistes, Mme Backès représente la droite "dure", tandis que son rival, membre du gouvernement local, incarne la frange modérée de la droite calédonienne.
 
Dans la seconde circonscription, le député sortant Philippe Gomès (UDI) affrontera au deuxième tour le candidat indépendantiste Louis Mapou, arrivé en tête. Mais compte tenu des réserves de voix non indépendantistes dont il dispose, Philippe Gomès semble en position de l'emporter. Il a exprimé dimanche soir sa "déception" face à la faible mobilisation de l'électorat.

Nouvelle-Calédonie 2 Légis 2017

L'abstention, en dépassant 60% dans les deux circonscriptions (66,06% et 62,83%), est le fait le plus marquant de cette consultation, le dernier scrutin au suffrage universel prévu sur le "Caillou" avant le référendum d'autodétermination de 2018. Une campagne sans relief, le choix d'un important parti indépendantiste de ne pas prendre part aux élections nationales, les vacances scolaires et la "saison" des mariages semblent contribuer à expliquer cette désertion des urnes.

Abstention en Nouvelle-Calédonie 2017


#2 Wallis et Futuna

A Wallis et Futuna, Napole Polutele, le député sortant, est arrivé en tête devant Sylvain Brial qui se présentait lui aussi sous l'étiquette Divers-gauche.
Napole Polutele devrait logiquement être élu député dès ce premier tour, mais il faut attendre la validation de ces résultats par la commission de recensement des votes, au tribunal de Mata Utu. Sauf surprise, la préfecture devrait confrimer ces résultats ce lundi 12 juin. 

Wallis et Futuna

Dans ce petit archipel du Pacifique sud, les électeurs se sont mobilisés de façon spectaculaire pour ces élections législatives. On compte seulement 18,7% d'abstention contre 36% lors du premier tour de l'élection présidentielle. 

WF


#3 Polynésie

En Polynésie, les électeurs ont voté pour des raisons d'organisation avec une semaine d'avance. La participation a été globalement plus importante que dans le reste de l'Outre-mer. 

Polynésie Abstention

En Polynésie, les électeurs votent en fonction du contexte local. Les partis nationaux n'arrivent guère à percer. Lors de ce premier tour, les candidats du Tapura, le parti du président Edouard Fritch sont arrivés en tête dans les trois circonscriptions. Maina Sage, la députée sortante est ainsi largement en tête devant Moana Greig du Tahoera'a, le parti de gaston Flosse, l'ancien président du Fenua.

Polynésie 1

Nicole Sanquer, ministre de l'Education du gouvernement local, également du Tapura, est arrivé en tête dans la deuxième circonscription de Polynésie. Elle aussi se trouve face à un candidat du Tahoera'a, le parti politique de gaston Flosse.

Polynésie 2

Enfin dans la troisième circonscription, Patrick Howell du Tapura, le parti du président Edouard Fritch affrontera au second tour Moetai Brotherson du Tavini, le parti indépendantiste d'Oscar Temaru. Le second tour s'annonce assez incertain. 

Polynésie 3



Publicité