Les agences de voyages à la peine après le reconfinement des Antilles et de La Réunion

tourisme
Voyageurs aéroport
©Imaz Press
De nombreux touristes ont annulé ou reporté leurs vacances d’été suite aux annonces du reconfinement des Antilles et de La Réunion. La fréquentation touristique pourrait même chuter de près de 95% par rapport à 2019 dans ces territoires. Un nouveau coup dur pour les professionnels du secteur.

A quelques pas de l’Opéra de Paris, Franck Etienne patiente devant l’agence spécialisée "Voyages Antillais" ce mercredi 4 août, jour de reconfinement de la Guadeloupe. Cet habitant de région parisienne a prévu de s’envoler dans quelques jours vers Pointe-à-Pitre avec femme et enfants pour rendre visite à sa mère malade. Sauf que les nouvelles mesures mises en place dans le département pour contrer la quatrième vague de covid-19 rendent leur départ incertain.

"Comme je ne suis pas vacciné, on me demande maintenant de présenter un motif impérieux. J’ai appelé le docteur de ma mère pour obtenir une attestation mais il ne l’a pas faite". Le Guadeloupéen s’engouffre alors dans l’agence de voyage. Il espère obtenir de l’aide pour enfin retrouver sa famille après deux années passées loin de son île. Il devra patienter avant d’être reçu, tant les bureaux de "Voyages Antillais" ne désemplissent pas cet après-midi-là.

Un "coup de massue" pour les professionnels

Ces nouvelles restrictions de circulation aux Antilles et à La Réunion ont aussi été vécues comme "un véritable coup de massue" par Sonia Faris. La jeune femme reçoit dans les locaux de "Monprochainvoyage.com" à Boulogne, entre deux coups de fils à ses clients. "Tous les départs de fin juillet - début août vers la Guadeloupe et la Martinique ont été annulés sur une dizaine de dossier", regrette la directrice d’agence. Elle assure tout mettre en œuvre ces derniers jours pour obtenir les remboursements de ces séjours tout compris, billets d’avion, location de voiture, réservation d’hôtel et autres circuits organisés. Une gageure pour celle qui n’a jamais baissé le rideau depuis le début de la crise sanitaire et croit savoir que le secteur devrait encore connaitre des difficultés pendant les trois prochaines années.

Avant les confinements, on était à environ 25% de la fréquentation touristique de 2019 aux Antilles et à La Réunion. Après le confinement du mois d’août, il devrait y avoir une chute de 95%, ce qui est dramatique pour les opérateurs du tourisme.

Jean-Pierre Mas, président du syndicat national des agences de voyages.


Même son de cloche du côté du président du SNAV, le syndicat national des agences de voyages. "Nous espérions en juin que l’été serait bon mais le mois de juillet a douché toutes nos espérances", déplore Jean-Pierre Mas, estimations chiffrées à l’appui. Selon lui, la fréquentation touristique des Antilles et de La Réunion pourrait chuter de près de 95% par rapport à 2019. Lui aussi assure que tous les voyageurs qui ont réservé leur séjour via des agences seront intégralement remboursés.

Couvre-feu et reconfinement ont bien joué le rôle de repoussoir pour de nombreux touristes rêvant de découvrir les départements d’Outre-mer cet été, mais aussi pour certains ultramarins en partance. Après une année passée à Vierzon, dans le Cher, le Martiniquais Kedwine Nubul comptait bien profiter d’un mois de vacances à Rivière-Pilote entre "bringue" et visites à sa grand-mère. Grosse valise à la main devant les locaux de "Voyages Antillais", le jeune homme lance "je devais partir le 28 août mais je viens annuler mon billet à cause du confinement, ça bloque tout". Si Kedwine Nubul garde le sourire, pour la bringue, il faudra patienter au moins jusqu’à la fin de l’été. 

Retrouvez le reportage d'Hodane Hagiali : 

Annulation des voyages vers les Antilles et La Réunion, les agences de voyages à la peine