outre-mer
territoire

Les jeunes ultramarins ont fait leur "SpringBreak" avant d'entamer les examens

société
Karibean SpingBreak
Des centaines de jeunes venus d'Europe, des Antilles et des Caraïbes ont fait un "springbreak" très festif ce long week-end de l'Ascension. Deux endroits, deux fêtes mais de la mousse, des décibels et des "pool party" pour tous. 
La température était exceptionnellement fraîche ce week-end de l'ascension sur la Costa Brava mais pas de quoi refroidir les centaines de "springbreakeurs" venus de toute l'Europe, des Antilles et des CaraÎbes pour faire la fête, avant d'entamer la période des examens.  
Karibean SpingBreak
©capture d'écran
Maillots mouillés, coktails endiablés, rythmes enflammés...c'était la promesse faite, cette année encore, par la "Caribbean Break Official" organisatrice de cet évenement sur la Costa Brava. Promesse tenue. Des centaines de jeunes ont afflué avec une seule idée en tête: faire la fête et danser jusqu'au-delà du bout de la nuit. Un événement surveillé de près par les autorités espagnoles et qui a mis la pression sur les organisateurs. Finalement, la fête s'est déroulée sans le moindre incident. 
 

Regardez le reportage deThierry Monconthour, Naïzza Rippon et Olivier Canneval sur la Costa Brava en Espagne 

©la1ere
Un deuxième événement, le "Karibean springbreak"  était également annoncé depuis des semaines à Salou, en Espagne également. Mais cette fois, les autorités catalanes se sont dressés contre cette fête qui selon eux génère des débordements. Quatre jours avant cette manifestation, les organisateurs se sont fendus d'un communiqué annonçant la mort dans l'âme, l'obligation de déplacer en urgence l'événement de Salou, en Espagne, au Cap d'Agde, en France. Cette décision soudaine a pris de cours nombre de "springbreakeurs" qui ont du renoncer.  
Karibean SpingBreak
©Communiqué DeejayEvents
Karibean SpingBreak

Le maire d'Agde pris de cours et en colère

Comme à Salou en Espagne, l'événement "Caribean springbreak" à Agde n'était pas le bienvenu. Pris de cours et donc dans l'incapacité d'agir pour tenter de l'annuler, le maire d'Agde a exprimé sa colère dans un communiqué. En voici un extrait: 
Karibean SpingBreak
L'événement s'est finalement déroulé sans incident au village vacances "Les sables d'Or" à Agde. Les "springbreakeurs" attendent avec impatience les éditions 2016. Il reste aux organisateurs à trouver le bon endroit pour ne pas mettre à vif les nerfs des autorités locales.





Publicité