Loto du patrimoine 2021 : découvrez les 5 sites retenus en Outre-mer

patrimoine
loto du patrimoine Outre-mer 2021
©Mission Bern / Fondation du patrimoine

Pour son édition 2021, le Loto du Patrimoine a de nouveau retenu 5 sites en Outre-mer, lit-on sur le site de la Mission Stéphane Bern. Les travaux de rénovation de ces monuments emblématiques des territoires seront financés pour tout ou partie. 

La Guyane, la Martinique, la Guadeloupe et La Réunion vont pouvoir bénéficier du soutien de la Mission Bern pour cinq de leurs sites emblématiques : la Cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Pointe-à-Pitre, le Moulin à vent de la Sucrerie Roussel-Trianon à Marie-Galante, la Villa Didier à Fort-de-France, le Musée Alexandre-Franconie à Cayenne et l'ancien Pénitencier pour enfants de l'îlet à Guillaume. 

Deux monuments en Guadeloupe

Cette année, la Guadeloupe voit deux de ses monuments sélectionnés par la Mission Bern. La cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul, plus vieil édifice religieux de Pointe-à-Pitre, souffre de problèmes dans sa structure qui menace cet édifice vieux de 214 ans. Les travaux prioritaires viseront à réparer la toiture endommagée par le temps. 

© Fondation du patrimoine / MyPhotoAgency – François-Xavier Peroval


L'autre site guadeloupéen est le moulin à vent de la sucrerie Roussel-Trianon à Marie-Galante, fermé en 1874. Après restauration, le site devrait devenir "un espace de culture, de loisirs, de récréation et de bien-être", indique la Mission Bern. 

© Fondation du patrimoine / MyPhotoAgency – François-Xavier Peroval

 

Trois autres sites

La Guyane pourra faire effectuer des travaux dans le musée Alexandre-Franconie à Cayenne, notamment au niveau des réseaux d'évacuation d'eaux pluviales. Construit entre 1824 et 1842 par la famille Franconie, le bâtiment héberge depuis 1946 le musée départemental. "Les travaux ne devraient pas empêcher son ouverture et permettront d’améliorer l’accueil des visiteurs", explique la Mission Bern.

© Fondation du patrimoine / MyPhotoAgency – Ronan Lietar

En Martinique, la Villa Didier de Fort-de-France bénéficiera de lourds travaux, la bâtisse ayant été considérablement abimée au fil du temps. L'édifice est emblématique de l'époque moderniste en Martinique, "période d’invention d’un usage noble et poétique du béton armé", indique la Fondation.

© Fondation du patrimoine / MyPhotoAgency – Daniel Brieu

Enfin La Réunion pourra faire rénover le site qui hébergeait le pénitencier pour enfants à l'Îlet-à-Guillaume. "Un site exceptionnel, particulièrement émouvant", qui a accueilli jusqu'à 180 enfants sur ces 5 ha de végétation tropicale. Complétement abandonnés, les vestiges feront l'objet d'une étude approfondie pour trouver comment mettre en valeur l'histoire puissante du lieu.

© Département de La Réunion

Bilan positif après quatre éditions

En tout, 18 projets ont été choisis pour bénéficier d'un soutien financier. Confiée par le Président de la République à Stéphane Bern, et soutenue par la Fondation du patrimoine, le ministère de la Culture et la Française des Jeux, la Mission Bern a permis de débloquer 127 millions d'euros depuis son lancement. 260 sites ont déjà fait l'objet de travaux sur les 527 sélectionnés en quatre ans. 

 

Les dotations financières pour les sites sélectionnés cette année sera annoncée à l'occasion des Journées du patrimoine, les 18 et 19 septembre prochain. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live