publicité

Loto du patrimoine : 768 000 euros vont être alloués aux "édifices en péril" d'Outre-mer

Les sommes allouées aux "édifices en péril" d'Outre-mer par la Fondation du patrimoine sont désormais connues. Au minimum 768 000 euros seront distribués pour aider à préserver ces monuments fragilisés. 

Le bagne des Annamites (Guyane) fait partie des édifices en péril qui bénéficieront des 768 000 euros.
Le bagne des Annamites (Guyane) fait partie des édifices en péril qui bénéficieront des 768 000 euros.
  • Par Valentin Deleforterie
  • Publié le
Neuf mois se sont écoulés depuis le lancement du loto du patrimoine. Les douze millions de tickets de grattage ayant tous été vendus, il est désormais l'heure de faire les comptes. 768 000 euros seront réservés aux "édifices en péril" de sept territoires d'Outre-mer : Saint-Martin, Saint-Barthélémy, la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, Mayotte et La Réunion. Tous ces projets ont été sélectionnés dans le cadre de la mission de sauvegarde du patrimoine confiée par le chef de l'Etat à Stéphane Bern. 

Cette somme se rajoute à celle dédiée aux "monuments emblématiques" des Outre-mer (Maison d'Aimé Césaire en Martinique, Sucrerie Soulou à Mayotte etc...), dont le soutien a été accordé en 2018, et qui représente au total 818 000 euros. 
 

Des disparités importantes

Dans le détail, la répartition des 768 000 euros peut surprendre. 353 000 euros seront par exemple alloués à Saint-Martin pour rénover la Plantation Mont-Vernon, contre "seulement" 30 000 euros à Saint-Barthélémy pour rénover le clocher de l'église de Gustavia. Les disparités s'expliquent notamment par la volonté de privilégier les édifices qui ne sont ni inscrits, ni classés. Les bâtiments protégés doivent, eux, recevoir un enveloppe de 14 millions d'euros du ministère de la Culture. 

 

Un chiffre temporaire

Les sommes évoquées ci-haut pourraient augmenter d'ici au 31 mai. Pour chaque euro collecté dans le cadre d'un appel aux dons, les monuments en péril recevront un euro supplémentaire dans la limite de 10% de leurs besoins de financement.

La plantation Mont-Vernon pourrait par exemple récupérer 89 000 euros en plus du budget déjà alloué. Si vous souhaitez faire un don pour l'un des monuments en péril, vous pouvez le faire directement en ligne en cliquant ici

 

La liste 

Voici la liste des sommes allouées à la préservation du patrimoine d'Outre-mer. Elle a été dressée en recoupant les informations de la Fondation du Patrimoine, et celles du Figaro. Les sommes versées aux "monuments emblématiques" des Outre-mer en 2018 sont également comprises dans la liste. Elles sont en italique. 

1- Saint-Martin : 353 000 euros (Plantation Mont Vernon) 
2- Martinique : 144 000 euros (Maison Telle / Fort de l'Ilet) + 100 000 euros (Maison d'Aimé Césaire)
3- Guyane : 98 000 euros (Camps des Hattes / Maison traditionnelle à Kaw / Bagne des Annamites) + 200 000 euros (Maison du receveur des douanes
4- Mayotte : 68 000 euros (Ancienne caserne de Dzaoudzi) + 100 000 euros (Sucrerie Soulou)
5- La Réunion : 49 000 euros (Ecole Saint-Charles / Kiosque de la Villa Folio / Hôtel Laçay) + 118 000 euros (Domaine de Maison Rouge)
6- Saint-Barthélémy : 30 000 euros (Clocher de l'église catholique de Gustavia)
7- Guadeloupe : 26 000 euros (Habitation Routa) + 300 000 euros (Habitation Bisdary)
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play