Loto du patrimoine : cinq sites ultramarins dans la sélection 2020

patrimoine
Sites 2020 fondation du patrimoine Outre-mer
©Fondation du patrimoine
C'est la troisième année du loto du patrimoine destiné à préserver et restaurer des sites remarquables du patrimoine français. Pour 2020, 18 sites sont retenus, dont 5 Outre-mer. 
Pour cette année 2020, 18 sites remarquables sont sélectionnés par la Mission Stéphane Bern et la Fondation du Patrimoine. Ces sites bénéficieront d'un soutien financier via le "Loto du patrimoine". Voici les cinq sites ultramarins retenus pour cette édition.
 

Guadeloupe : Habitation Zévallos, au Moule

habitation Zevallos
©Fondation du Patrimoine

C'est l'une des plus anciennes sucreries uindustrielles de Guadeloupe. Bâtie vers 1850, l'habitation Zévallos est construite en briques et en fer. Selon la Fondation du patrimoine, "La demeure requiert une intervention urgente car c’est tout l’édifice qui risque de s’effondrer.
Sa structure est particulièrement fragilisée par une corrosion avancée.
" L'objectif est de restaurer l'habitation à son état d'origine.
 

Martinique : l'église du Sacré-coeur de Balata

Eglise sacré coeur de Balata
©Fondation du patrimoine
C'est un lieu bien connu de tous et très fréquenté : l'église Sacré-coeur de Balata reçoit chaque année 200.000 visiteurs. Construite entre 1923 et 1925, elle est aujourd'hui "dans un état de péril avancé", subissant notamment de graves infiltrations d'eau, selon la Fondation. L'objectif est de la restaurer.
 

Guyane : église Saint-Joseph d'Iracoubo

Eglise st joseph d'Iracoubo
©Fondation du Patrimoine
Construite entre 1886 et 1893 par les habitants d'Iracoubo, à l'initiative du père Raffray, l'église d'Iracoubo possède un décor peint par un ancien bagnard, Pierre Huguet, entre 1892 et 1898. Aujourd'hui, l'humidité a endommagé les extérieurs du batiment. "Les soubassements, les enduits et les menuiseries présentent des manques et des éléments
cassés. La clôture en bois est également en mauvais état"
, note la Fondation du patrimoine. L'objectis est de restaurer la cloture extérieure et les menuiseries mais aussi de modifier l'éclairage du décor peint. 
 

La Réunion : le pont suspendu de la rivière de l'est

Pont suspendu de la rivière de l'Est
©Fondation du patrimoine
Construit en 1893, le pont suspendu de la rivière de l'est était le plus long pont du monde lors de sa livraison. Il mesure 149,5 mètres. Fermé à la circulation des véhicules depuis 1979, il est interdit au public depuis 2016. "L'état sanitaire de l'édifice est très mauvais. Il a fait l'objet d'un arrêté de péril", note la Fondation. L'objectif est de le restaurer d'ici 2022, avec une première tranche de travaux d'urgence. Le projet prévoit d'installer à proximité de ce lieu très visité par les touristes des commerces d'artisanat et de produits locaux, mais aussi une activité de saut à l'élastique. 
 

SPM : la cathédrale de Saint-Pierre

Cathédrale St Pierre SPM
©Fondation du patrimoine
 La cathédrale de Saint-Pierre est classée monument historique depuis février 2020. Les couvertures de l'édifice sont "très dégradées" selon la Fondation qui s'inquiètent des nombreuses infiltrations. L'objectf est donc de restaurer les couvertures de la cathédrale.