publicité

Marine Le Pen veut remettre les Outre-mer au cœur de la République [Entretien-France Ô-Outre-mer 1ère]

A quelques jours du second tour, Marine Le Pen a accordé un entretien à France Ô et Outre-mer 1ère dans lequel elle précise ses engagements pour les Outre-mer. La candidate du Front national met en tête de ses priorités la lutte contre l'immigration, l'insécurité ou encore l'identité nationale. 

© France Ô - Outre-mer 1ère
© France Ô - Outre-mer 1ère
  • Par Pierre Lacombe
  • Publié le
Arrivée en tête par le nombre de voix au premier tour de l'élection présidentielle dans les Outre-mer, Marine Le Pen veut transformer l'essai au second tour. La candidate du Front national insiste sur  "la relation de confiance" qu'elle entretient avec les Outre-mer en revendiquant son "attachement profond et ancien" pour ces territoires. 

#Insécurité et immigration

Sans surprise, Marine Le Pen fait campagne sur ses thèmes de prédilection dont elle affirme qu'elle fut "la première à les mettre sur la table". A savoir, l'immigration massive, clandestine, l'insécurité ou encore la montée du fondamentalisme islamiste dans certains territoires. Pour en finir avec ces problèmes d'insécurité, Marine Le Pen prône la fermeté.

"Il faut expulser les fondamentalistes islamistes étrangers qui n'ont rien à faire sur notre territoire (...) Il faut que le peuple français soit protégé."  









#Droit du sol

Autre cheval de bataille de Marine Le Pen la fin du le droit du sol. "La nationalité française s'hérite ou se mérite", affirme-t-elle en soulignant qu'avec elle, "il n'y aura plus cette acquisition quasi automatique de la nationalité française."   

#Autonomie des territoires

Marine Le Pen ne s'interdit pas d'accorder davantage d'autonomie à certains territoires en tenant compte de leur spécificité et de leur éloignement. Elle prend ainsi l'exemple de la Polynésie à qui elle souhaite accorder un assouplissement dans la délivrance des visas. "Les visas qui sont accordés pour des commerçants ou des chefs d'entreprises chinois sont extrêmement longs et ça bloque son développement économique"  

#Un ministre de la mer et des Outre-mer 

Marine Le Pen ne dévoile pas le nom de son ministre de la mer et des Outre-mer, mais en revanche elle apporte quelques précisions sur les contours de ce ministère. "Ce sera un ministère de plein exercice, le ministre en charge de cette responsabilité ne sera pas obligé d'aller demander des autorisations à Bercy ou à tel ou tel ministère pour agir". Il sera donc, insiste Marine Le Pen, en "rupture" avec les ministères des deux quinquennats précédents "l'Outre-mer a été jusqu'ici représentée par des sous-secrétaires d'état, des sous Ministres, Ministres délégués."

#L'identité nationale 

Dans le respect des traditions et des spécificités régionales qui font la richesse de la France, Marine Le Pen ne s'oppose pas à l'apprentissage du créole, mais sa priorité demeure l'apprentissage de langue française qui doit retrouver "toute sa plénitude". Pour l'ex-présidente du FN, "le développement de la francophonie est essentiel pour pouvoir renouer des liens notamment avec des pays d'Afrique avec lesquels je veux faire un Erasmus francophone. Je veux que l'on puisse favoriser les échanges étudiants, développer des relations de confiance, des relations en matière de sécurité, des relations de développement économique, qui ajoute, "la langue française c'est notre patrimoine commun, il faut le défendre."   

Regardez l'intégralité de l'entretien accordé par Marine Le Pen à France Ô et Outre-mer 1ère:  

Entretien Marine Le Pen


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play