publicité

Mayotte, un département d'Outre-mer aux multiples bidonvilles [Encadré vidéo]

Cinq personnes, dont quatre enfants, ont été tuées la nuit dernière à Mayotte, dans un glissement de terrain. La case en tôles dans laquelle elles vivaient a été emportée par les fortes pluies. Un drame qui met en lumière les nombreux bidonvilles dans ce département d'Outre-mer.

C'est ici, à Koungou, que s'est produit le drame de la nuit dernière © Ornella LAMBERTI / AFP
© Ornella LAMBERTI / AFP C'est ici, à Koungou, que s'est produit le drame de la nuit dernière
  • La1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
Dans la nuit du 10 au 11 janvier 2018, un glissement de terrain a fait cinq victimes, dont quatre enfants, à Koungou, dans le nord de Mayotte. Le "banga" (une case en tôles) dans lequel vivait la famille a été dévasté par un glissement de terrain dû aux fortes pluies qui se sont abattues sur le département. Regardez le reportage de Mayotte 1ère :
Reportage Mayotte 1ère
 

En janvier 2017, déjà...

Il y a un an tout juste, dans le même secteur, un enfant de 5 ans avait été tué dans des circonstances similaires. Regardez le reportage de Mayotte 1ère en janvier 2017 :

 

Des bidonvilles en expansion

A Mayotte, devenu département d'Outre-mer en 2011, les bidonvilles sont de plus en plus nombreux, comme le montre ce reportage de Mayotte 1ère, réalisé début janvier 2018, quelques jours avant ce nouveau drame :
La vie dans les bidonvilles

 

30% d'habitat illégal

La ministre des Outre-mer estime qu'à Mayotte, 30% de l'habitat est illégal. Dans cette interview à La1ere/France Ô, Annick Girardin explique la politique du gouvernement en matière de construction de logement. Elle estime qu'à Mayotte comme en Guyane, le retard en construction de logements n'est pas rattrapable. 


1 515 669 887

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play