publicité

Drame à Mayotte : les fortes pluies font cinq morts, une mère et quatre enfants [SYNTHESE]

De fortes pluies à Mayotte ont entraîné la mort de cinq personnes, une mère et ses quatre enfants tués dans l'effondrement d'un Banga, à la suite d'un glissement de terrain, sur la commune de Koungou. Un drame qui survient un an tout juste après la mort d'un enfant de cinq ans dans le même secteur. 

Reportage Mayotte 1ère
  • La1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
Une mère et ses quatre enfants ont été tués cette nuit à Mayotte en raison des fortes pluies qui se sont abattues sur le département. Ils dormaient dans un banga, à flanc de colline, sur la commune de Koungou, dans le nord. Leur case s'est effondrée.

Le récit des pompiers

D'après le récit des pompiers, un enfant est parvenu à s'extraire du banga, mais la maman et les quatre autres enfants sont décédés. Voici le reportage de Mayotte 1ère :
Reportage Mayotte 1ère


Réactions des autorités

Le préfet de Mayotte s'est rendu sur place et a publié un communiqué dans lequel il précise que "Les secours ont procédé à l'évacuation de 150 personnes dans ce secteur". 


Annick Girardin, la ministre des Outre-mer, réagit via un communiqué dans lequel elle précise notamment qu'une enquête va être ouverte : 

Le Tribunal de grande instance de Mamoudzou vient d’ouvrir une enquête pour faire la lumière sur les causes du drame. Ces catastrophes doivent être évitées. La ministre des outre-mer a demandé au préfet de réunir en urgence les services de l’État concernés et les élus de Mayotte pour trouver des solutions de mise à l’abri pour les individus en situation de péril imminent sur l’ensemble du territoire pendant la saison des pluies.

Le Gouvernement est engagé dans la lutte contre l’habitat précaire et illégal et la construction d’hébergements d’urgence. Ces dispositifs seront renforcés.

Annick Girardin, ministre des Outre-mer


Girardin Mayotte


Un drame prévisible ?

Comme l'explique par ici Mayotte 1ère, ce drame est lié aux nombreuses habitations de fortune qui existent à Mayotte. Tous les préfets qui se sont succédé à Mayotte ont été confrontés au problème de ces habitations informelles et dans des quartiers ou les installations plus élémentaires sont absentes. Pas de réseau de distribution d’eau ni d’électricité.

Dans un communiqué, le député (LR) de Mayotte, Mansour Kamardine, explique :

Notre tristesse est cependant mêlée d’une colère froide. En effet, de dizaines de milliers de personnes vivent à Mayotte dans des habitations insalubres, construites sauvagement sur des terrains non viabilisés, la grande majorité d’entre eux étant des immigrés clandestins.

 

Un précédent il y a un an tout juste

Ce drame intervient un an tout juste après la mort d'un enfant de 5 ans, dans un glissement de terrain survenu dans le même secteur. Regardez le reportage du 11 janvier 2017 de Mayotte 1ère :

A la suite de la mort de cet enfant, le lendemain, 12 janvier 2017, une commission de sécurité avait effectué une visite de terrain dans ce bidonville. Regardez le reportage de Mayotte 1ère :

 

1 515 653 192

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play