Mayotte : "Nous faisons la réponse ferme que vous attendez de destruction des habitations illégales", déclare Gérald Darmanin à l’Assemblée Nationale

politique
"Pas prévu" de revenir sur la surrémunération des fonctionnaires outre-mer (Darmanin)
©Martin BUREAU / AFP
Répondant à une question du député mahorais Mansour Kamardine (LR) portant sur les violences contre les institutions et la population a Mayotte, le ministre de l'intérieur Gérard Darmanin a rappelé son engagement de poursuivre les reconduites à la frontière et la destruction des logements indignes.

Lors des questions au gouvernement, ce mardi, Gérard Darmanin a assuré devant la représentation nationale, en réponse au député mahorais Mansour Kamardine, que le gouvernement mettait tout en oeuvre pour détruire les logements illégaux à Mayotte. 

"Des centaines de policiers, de gendarmes, d’agents de la préfecture d’agents de la collectivité détruisent en ce moment même sous la protection des forces de l’ordre ces habitations. Et pour quoi faire ? Pour construire des logements sociaux. Pour faire que les gens qui sont là, notamment les Mahorais, les Français qui sont Mahorais puissent pouvoir loger de façon digne et ne pas garder sur le territoire mahorais les étrangers en situation irrégulière", a expliqué le ministre de l'Intérieur. 

 

Lors des questions au gouvernements, le député Mansour Kamardine (LR) avait reproché au gouvernement de ne pas être "à la hauteur des attentes" des Mahorais face à la situation d'insécurité dans l'île. "De Mamoudzou à Kaani, nous vous demandons de rechercher, d’interpeller, de déférer les malfrats à la justice et de reconduire à la frontière toutes celles et ceux qui sont pris dans les actes de caillassage de bus scolaire, de forces de l’ordre d’atteinte de personnes ou de destruction de biens", a-t-il déclaré.

Vous êtes d’accord monsieur le ministre avec moi, qu’aujourd’hui la réponse n’est pas encore à la hauteur des attentes. Les Mahorais et leurs élus attendent cette réponse pour continuer à être à vos côtés et aux côtés de l’État.

Mansour Kamardine, député de Mayotte (LR)


La question de Mansour Kamardine à l'Assemblée nationale : 

La question du député mahorais Mansour Kamardine intervient au lendement de l'incendie volontaire de l'hôtel de ville de Koungou, deuxième commune la plus peuplée de Mayotte. Ces destructions ont eu lieu après des manifestation contre la destruction d'un bidonville composé de 350 habitations. 

Quelques minutes avant l'incendie à l'hôtel de ville, le bâtiment de la police municipale a lui fait l'objet d'une tentative d'incendie sans conséquence grave. Depuis plusieurs semaines, les conducteurs de bus scolaires dénoncent également de nombreuses violences, victimes de caillassages lors du transport d'élèves.