Après 30 jours de jeûne, les musulmans de Mayotte célèbrent la fête de l’aid  el fitr qui marque la fin du mois de ramadan.                                

C’est donc un vendredi coloré et plein de chaleur qui marque la fin du mois de ramadan.

Tôt ce matin, les musulmans de l’île se sont ruées dans les différentes mosquées, place publique et terrains vagues transformés en lieu de prière pour cette célébration sous le signe la crise sanitaire.

Le grand cadi et les autorités sanitaires avaient recommandé de faire la prière sur des sites ouverts afin de limiter le risque de propagation du virus.

Une recommandation qui n’a pas refroidi l’enthousiasme voire l’engouement des musulmans de Mayotte pour cette fête de l’Aid qui a bien des égards est un moment de respiration pour une population éprouvée par tant d’événements : crise sanitaire, actes de violences etc.

 

La fête est donc belle partout dans l’île.

Il faut dire que le jour de l’Aid est un moment très attendu par les musulmans. Une journée qui commence par la grande prière où les hommes, adultes et enfants se mettent sur leur 31 en tenue traditionnelle musulmane pour accomplir la prière collective de célébration de l’aid.

 

La main de l’Aid !

Après la prière, les musulmans se rendent au cimetière pour prier pour leurs morts . Une cérémonie qui dure à peine cinq minutes. C’est à la convenance de chacun. Mais le moment fort c’est quand les hommes arrivent à la maison pour « donner la main de l’Aid ».

 

Priorité d’abord à la famille puis le voisinage.

C’est un grand moment de partage, de convivialité et de concorde que d’aucun ne peut faire l’impasse. Un rituel chaleureux qui permet aussi de goûter aux différents mets qui sont étalés sous forme de buffet dans toutes les familles. On mange et on se souhaite le meilleur. Des vœux de bonheur, de réussite et de toutes sortes de bonnes choses dans la vie de chacun.

 

Les rues sont colorées dans les différents villages, les enfants sont joyeux.

Pour eux c’est presque «  la Fashion week » . Ils font leur plus belles coiffures et portent leurs plus beaux habits, les habits de l’Aid . Toutes les maisons ou presque sont colorées, nouvelles peintures, nouveaux rideaux , nouveaux meubles pour ceux qui ont le moyen.

 

Une tradition à Mayotte

Les rues sont animées parfois par la mise en place d’activités ludiques organisées par les associations villageoises. Sauf que cette année avec les restrictions sanitaires cela se fait mais à minima. La fête de l’Aid est l’une de ces traditions qui ne fanent pas à Mayotte malgré  la crise sanitaire, malgré les soubresauts de la vie.