Mikaele Seo, nouveau député : "Je porte sur moi tous les dossiers de Wallis et Futuna"

politique
Mikaele Seo
Le nouveau député de Wallis et Futuna Mikaele Seo (majorité présidentielle) fait ses premiers pas à l'Assemblée nationale, le 27 juin 2022 ©Outre-mer La 1ere
Mikaele Seo est arrivé au Palais Bourbon pour sa première rentrée parlementaire. Cet ancien agent d'entretien dans un collège de Wallis a effectué une visite guidée avec explications avant de prendre ses quartiers à l'Assemblée nationale.

Mikaele Seo, nouveau député de Wallis et Futuna, est un élu de l'Assemblée territoriale, membre de la majorité au pouvoir, qui siègera au Palais Bourbon dans les rangs de la majorité présidentielle. Âgé de 51 ans, ce père de deux filles était jusqu’à présent agent d'entretien dans un collège de Wallis. Président de la commission permanente de l'Assemblée territoriale, il est entré dans cette institution en 2017 en tant que représentant du district de Mua (sud). Il y a été réélu lors des dernières élections du 20 mars 2022.

Ce lundi à Paris, le pas assuré de Mikaele Seo illustre la confiance que souhaite dégager le nouveau député wallisien. Le Palais Bourbon sera sa deuxième maison, le lieu où il devra représenter sa collectivité. Une mission qu’il entend bien réussir.

C’est impressionnant d’être à l’Assemblée nationale. Je porte sur moi tous les dossiers de Wallis et Futuna. C’est à moi de les défendre. Ce ne sera pas facile mais je vais faire au mieux. Je vais essayer d’être à la hauteur des attentes des gens de Wallis et Futuna.

Mikaele Seo

Durant la campagne des législatives, Mikaele Seo a pointé du doigt de nombreux problèmes, comme la desserte aérienne ou maritime nécessaires à Wallis et Futuna. Elu de justesse avec 50,1% des voix, Mikaele Seo veut passer à l’acte au plus vite car beaucoup reste à faire selon lui. "Pour moi le plus urgent aujourd’hui c’est le pacte social, et c’est ma priorité", précise l’élu. Le pacte social, ce contrat entre la collectivité et l’Etat visant à améliorer les conditions de vie de personnes âgées et handicapées, avait été réévalué par un audit externe en 2017. Porter ce projet dans l’Hémicycle serait le premier tour de force du député wallisien.