publicité

Mines d’or : Un troisième investisseur international en Guyane

Après Nordgold et Columbus pour la Montagne d’Or et alors que les géants miniers Barrick Gold et Newmont investissent des millions d’euros pour sonder la région française, la compagnie minière péruvienne BGPP va s’installer en Guyane et s'associer avec Auplata.
 

Saint-Laurent-du-Maroni est la grande ville de l'Ouest guyanais © AFP
© AFP Saint-Laurent-du-Maroni est la grande ville de l'Ouest guyanais
  • Par Alain Jeannin
  • Publié le
Le français Auplata en Guyane et le péruvien Brexia Gold Plata Peru (BGPP) ont annoncé leur rapprochement pour créer une grande compagnie minière spécialisée dans l’extraction de l’or en Guyane. Le processus industriel est connu, il est comparable à celui du projet de la Montagne d’or.
 

Développement

Le mariage entre les deux compagnies minières aboutira à la création d’une société aurifère dotée de moyens beaucoup plus importants : "Une junior minière polymétallique et métaux précieux de premier plan". La fusion se fera sous forme d’un apport financier et en matériel, entraînant la prise de contrôle d’Auplata par BGPP. Elle devra être validée par l’assemblée générale mixte d’Auplata qui se tiendra le 19 novembre à Rémire-Montjoly, siège de la société minière de Guyane, et non à Paris, contrairement à ce que nous écrivions hier. Le projet s’inscrit dans la continuité de l’alliance entre les sociétés avec "deux augmentations de capital d’un montant global de 5 millions d’euros effectués en juillet dernier" indique l’Usine Nouvelle. Des techniciens miniers péruviens ayant, par ailleurs, déjà collaboré avec Auplata en Guyane.
 

"Le projet permettra à l'expertise technique de BGPP de soutenir les activités d'exploration chez Auplata qui permettront de mettre à jour des gisements de classe mondiale et ainsi convertir Auplata en une junior minière de référence", a déclaré un responsable de la communication d’Auplata à Paris.

Investissement

Une augmentation de capital supplémentaire de 10,5 millions d’euros, réservée à BGPP, est prévue afin de permettre l’exercice d’une option d’achat qui valorisera la participation indirecte de la compagnie minière guyanaise Auplata dans la Compagnie minière de Touissit (or, argent, plomb, cuivre et zinc) au Maroc.
 

Ambitions

Le producteur d’or français Auplata serait à la tête du plus important portefeuille d’actifs miniers de Guyane française, un portefeuille et des actifs équivalents ou supérieurs à ceux détenus par la compagnie minière de la Montagne d’Or (CMO). Auplata, en mai dernier, a annoncé son intention de lancer une étude de pré faisabilité sur la réouverture de la mine de Yaou située à 230 kilomètres de Cayenne. La valeur du gisement aurifère de Yaou est estimée à un maximum de 51 millions d’euros. Yaou pourrait contenir 22,9 millions de tonnes de minerai, soit 1,6 millions d’onces d’or au minimum. Auplata pourrait aussi y construire, comme sur le site de Dieu Merci, une usine de cyanuration, pour l’extraction de l’or, avant oxydation et élimination du cyanure en cuve étanche.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play