Miss Trans France : une reine de beauté engagée pour visibiliser la communauté LGBT

identité
Louïz, miss Trans France
Louïz, Miss Trans France 2021 ©Marie Boscher
L’artiste réunionnaise Louïz, 38 ans, est devenue Miss Trans France 2021, samedi 30 octobre lors du Grand bal des fiertés à Paris. Ce titre honorifique lui a été remis pour ses combats menés tout au long de l’année pour la visibilisation de la communauté LGBTQIA+.

Des combats, Louïz en mène au quotidien comme marraine des associations Orizon et Requeer où elle organise des événements culturels, la première marche des fiertés de La Réunion, mais surtout des actions de sensibilisation dans les établissements scolaires.

"Mon objectif avec ce titre est de sensibiliser les politiques au sujet de la communauté LGBTQIA+ sur les questions de harcèlement scolaire et l’accueil dans les administrations. Aujourd’hui, ces interventions sont possibles grâce à l’ouverture d’esprit d’un chef d’établissement. Ces actions pourraient éviter des drames comme celui de Dinah. Cela ne devrait plus exister en 2021." Dinah était une jeune adolescente originaire de l’île de La Réunion vivant à Kingersheim (Haut-Rhin). Elle s’est suicidée dans la nuit du 4 au 5 octobre, après avoir été harcelée au collège à cause de son orientation sexuelle.

L’estime de soi

Selon l’artiste, les réseaux sociaux ont un rôle très important dans l’évolution de l’acception des thématiques LGBT dans la société. "Ces canaux ont permis de démocratiser cette question et d’avoir des repères, confie la Miss Trans France 2021. Personnellement je n’ai pas eu de repères pendant dix ans, ce qui m’a empêché de m’affirmer. J’ai eu le déclic grâce à une rupture. Lorsque l'on s’est séparés, je me suis dit quitte à tout recommencer, autant le faire en étant moi. Et c’est ainsi qu’a commencé le processus. Je n’ai jamais accompli autant de choses depuis que je me sens moi."

C’est le secret de la transidentité : l’estime de soi. C’est un gros travail de développement personnel à accomplir, un parcours difficile.

Louïz, Miss Trans France 2021

Alors, Louïz alimente au quotidien un compte Instagram, une page Facebook et sa propre chaîne Youtube. Elle a conçu 8 épisodes intitulés "La transidentité pour les nuls" où, à travers chaque vidéo, elle explique les difficultés rencontrées au quotidien. "Il est difficile d’imaginer à quel point chaque jour est un combat. Lorsque l’état civil n’est pas encore changé : aller récupérer un colis, se rendre à un rendez-vous chez le médecin, ou même se faire contrôler dans les transports est très dur à vivre parfois."

Depuis son élection, elle reçoit de nombreux messages de soutien comme celui de cette maman dont le petit garçon souhaite changer de genre et devenir une fille. "Elle m’a envoyé des photos de son enfant, c’est formidable et très touchant." Ce qui conforte Louïz dans les combats menés au quotidien. "Dans mon parcours, j’ai eu de la chance d’avoir le soutien inconditionnel de ma famille", ajoute-t-elle. 

Création d’un centre LGBTQIA+

Sur le terrain, elle participe activement à la création du premier centre d’accueil LGBTQIA+ de l’océan indien. Il verra le jour au mois de décembre. "À La Réunion, il est encore compliqué de faire des démarches seuls et d’avoir des renseignements sur le processus de transition. Donc ce nouveau centre est attendu notamment pour savoir comment être accompagné et par quel personnel médical notamment."

Son parcours de reine de beauté continue avec une autre échéance en mars 2022. Elle participe au concours de Miss Trans internationale à Barcelone. "C’est une grande fierté pour moi de représenter la France et l’île de La Réunion."

Retrouvez l'interview de Louïz juste ici :