Morgan Lagravière, un Réunionnais au départ du Vendée Globe

voile
Morgan Lagraviere
Morgan Lagravière ©LOIC VENANCE / AFP
Il n'a que 29 ans et se lance dans son premier Vendée Globe. Le Réunionnais Morgan Lagravière prendra le départ de la course le 6 novembre, et espère bien créer la surprise.
Son parcours est déjà impressionnant. Plusieurs fois champion de France et champion du monde junior, Morgan Lagravière s'apprête à traverser les océans sur son bateau de 18 mètres.

Au départ de l'Everest des mers

Le 6 novembre le Réunionnais sera pour la première fois aux Sables d'Olonne en Vendée pour le départ de la 8e édition du Vendée Globe, une course autour du monde en solitaire et sans escale. Au programme: le tour de l'Antarctique en passant par les caps de Bonne Espérance (Afrique du Sud), le cap Leeuwin (Australie) et le Cap Horn (Argentine).
 
 
Présentation 3D du parcours du Vendée Globe par VendeeGlobeTV
La course est particulièrement périlleuse. Depuis sa création en 1989, 138 marins ont pris le départ du Vendée Globe, mais seuls 71 ont pu franchir la ligne d'arrivée, également aux Sables d'Olonne. La course est surnommée l'Everest des mers.
 

"Un guerrier avec un très gros mental"

Morgan Lagravière pourra lui compter sur sa solide expérience. Membre de l'équipe du Safran Sailing Team depuis 2014, le Réunionnais a découvert la voile très jeune, via l'optimiste dans les eaux réunionnaises. Ancien membre de l'équipe de voile olympique, il a terminé 3e de la solitaire du Figaro en 2013.
 
Le skipper Noé Delpech a débuté avec lui à la Réunion. Les deux hommes se connaissent depuis l'enfance et ont remporté ensemble les championnats du monde jeune. " Morgan est un guerrier et il a un très gros mental. Il prend un réel plaisir à se battre sur l'eau et cela lui permet de dépasser ses limites", a-t-il confié sur Europe 1.
 

Pureté

En plus de son expérience et de son mental de compétiteur, Morgan Lagravière a pris soin de bien s'entourer.  Roland Jourdain, double vainqueur de la route du Rhum, lui prodigue de précieux conseils. "Morgan  a une espèce de pureté. Il ne tient pas un discours lisse comme souvent dans le milieu de la compétition. Quand ca va mal ca va très mal, et quand ca va bien ça va super bien", résume le navigateur.
 
Le départ pour l'Everest des mers, sera donné dimanche 6 novembre. 

Regardez le portrait de Morgan Lagravière réalisé par Eric Cintas et Emmanuel Morel (France Ô)
©la1ere