Mort de Valéry Giscard d’Estaing : les réactions de la population en Outre-mer

hommage
Valéry Giscard d'Estaing à Sagato Soane, Premier président de la République à Wallis
Kava Royal à Sagato Soane. A gauche de Valéry Giscard d'Estaing le Lavelua Tomasi Kulimoetoke. A sa droite le Tuiagaifo Nopeleto Tuikalepa 19 juillet 1979
Valéry Giscard d’Estaing est mort des suites du Covid-19, à l’âge de 94 ans, mercredi 2 décembre. En Outre-mer la population se souvient de ses passages dans leurs territoires.
En Outre-mer, figures publiques et citoyens tiennent à rendre hommage à l’ancien président qui s’est éteint mercredi 2 décembre, des suites du coronavirus. Pour les habitants du Pacifique, il est “le prince qui a fendu les océans et le premier président de la République à avoir posé le pied à Wallis et Futuna. 
 

Avancées sociales

Une visite officielle encore bien présente dans la mémoire de Nivaleta Iloai, présidente de l’Assemblée Territoriale, “très émue” de la mort de l’ancien président. 

Si son septennat a été marqué par des avancées sociales comme la légalisation de l’avortement ou encore l’abaissement du droit de vote à 18 ans, “c’est lui aussi qui a permis à nos vieillards (de Wallis et Futuna, ndlr) de toucher une petite retraite”, tient-elle à rappeler. 

Regardez sa réaction sur Wallis et Futuna la 1ère : 

En Polynésie, le passage de Valérie Giscard d’Estaing en 1979 est maintenant un lointain souvenir pour la population. Mais les habitants tiennent quand même à saluer “un grand président”. 

41 ans après son passage en Polynésie, que reste-t-il dans la mémoire collective ? Polynésie la1ère est allée recueillir la réaction des Polynésiens :

Du côté de l’Océan Indien, l’ancien président a laissé une trace plus indélébile dans les mémoires. Il y a 44 ans, en 1976, Valéry Giscard d'Estaing a débarqué sur l'île à bord du Concorde. Il est le deuxième chef de l’Etat à s’y rendre. 

Martine, alors âgée de 9 ans, faisait partie des enfants sélectionnés pour l’accueillir lors de son arrivée à Salazie. Et Dominique, restaurateur, se souvient de son frère qui a “donné la gerbe de fleur au président”. Ils racontent : 
 

Un héritage “colossal”

Jean-Paul Virapoullé, ancien maire de Saint-André, a lui appris la mort de l’ancien président dont il était proche, au petit matin ce jeudi 3 décembre. Une nouvelle qui l’a profondément touché 

Ça m'a surpris. J’avais beaucoup de liens affectifs avec lui.

Jean-Paul Virapoullé


Pour le journal de Réunion la 1ère, il revient sur “l’héritage colossal” qu’a laissé l’ancien chef d’Etat à La Réunion et évoque sa rencontre avec lui : 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live