Municipales : le passé négrier du Havre plane sur la campagne

élections 2021
Le havre négrier
Une fois par mois, lors d'une visite guidée intitulée "le Havre négrier", le militant Karfa Diallo raconte l'implication du port de Normandie dans la traite négrière. ©ALB
L’association Mémoires et partages profite des élections pour pointer l’amnésie du port normand, ville du Premier ministre, quant à son passé négrier. Comme à Bordeaux et La Rochelle, elle demande aux candidats d’éclaircir leurs positions sur un travail de mémoire qu’elle juge urgent.
De la mairie havraise imaginée par l’architecte Auguste Perret, on connait la façade sud, flanquée d'une tour et d'une vaste esplanade. Mais un fort vent d’hiver vient bouleverser les plans de Karfa Diallo et Patrick Serres, directeur et président de l’association Mémoires et partages. Le rendez-vous est donc donné devant l’entrée nord de l’hôtel de ville, moins exposée. C’est le point de départ d’une visite urbaine inédite : après le "Bordeaux nègre" et "La Rochelle négrière", l’association propose désormais un tour du "Havre négrier".
La mairie du Havre
Côté pile et côté face, deux des façades de l'hôtel de ville du Havre. ©ALB
 

Une visite en six étapes

Contrairement à ses homologues de la côte atlantique, la ville du Havre a été en grande partie détruite en 1944, la seconde guerre mondiale ayant effacé plusieurs siècles d’histoire dans la cité normande. Malgré cette "table rase" et à l’instar de Nantes, Bordeaux et La Rochelle, la commune recèle quelques traces des liens qu’elle a entretenus avec la traite et l’esclavage. La visite proposée par Mémoires et partages se déroule en six étapes : six lieux emblématiques du passé négrier racontés comme six moments-clés de la vie d’un captif africain, depuis la capture jusqu’à la liberté.

Après la mairie symbole du pouvoir qui réduit les hommes en esclavage, direction la Maison de l’armateur, seul musée havrais qui évoque l’histoire de ce crime. L'histoire des bourreaux plutôt que celle des victimes, s'insurge Karfa Diallo. Au XIXe siècle, l'hôtel particulier de cinq étages appartenait à Martin-Pierre Foache qui fit fortune grâce au commerce triangulaire. Un hôtel particulier transformé en musée "à la gloire du bon goût de l'armateur !", ironise le guide franco-sénégalais, un brin amer.
 

C’est comme raconter l’histoire de la Shoah au travers de la maison d’un nazi.
-- Karfa Diallo, directeur de l'association Mémoires et partages

 
 

Une timide reconnaissance

Plus loin, la cathédrale du Havre et sa litanie de noms. C'est ici qu'étaient déclarés les naissances et les baptêmes des esclaves. Encore quelques dizaines de mètres et c'est un armateur que la ville honore : Jules Masurier. Cet esclavagiste et maire du Havre continuera, par un sombre excès de zèle, la traite négrière bien après l’abolition de l’esclavage en 1848. Ça et là, d'autres armateurs donnent leur nom à des rues de la ville.
Jules Masurier
L'association Mémoires et partages demande à ce que les panneaux de rue qui honorent des armateurs soient accompagnés d'un texte explicatif. ©ALB

Il faut noter tout de même que les archives municipales du Havre ont entamé un travail sur la traite et l'esclavage, un livret pédagogique a été mis en ligne. La mairie commémore ce crime contre l’humanité chaque 10 mai devant une plaque inaugurée en 2009 à quelques mètres du musée André Malraux. Une plaque scellée à même le sol, sans aucun autre marqueur pour interpeller les passants, à l'image de l'histoire négrière du Havre : discrète.
Plaque Le Havre
La plaque commémorative se trouve devant le musée André Malraux.
 

La lumière des municipales

Dans une lettre ouverte au Premier ministre publiée mi-février, Karfa Diallo réclame à Edouard Philippe, maire de la ville de 2010 à 2017 et de nouveau candidat cette année, "une gouvernance mémorielle sérieuse et respectueuse de la mémoire du port négrier que fut la capitale normande." Un courrier, adressé à l’ensemble des candidats en lice au Havre et dans d'autres anciens ports négriers est venu appuyer sa démarche quelques jours plus tard.

Au Havre, deux listes ont d'ores et déjà répondu : Un Havre citoyen (PCF - LFI - G·s - E! – PPLD) d’un côté et Le Havre écologie - demain commence aujourd'hui (PS-EELV-PRG-PP) de l'autre. "Nous allons travailler avec eux pour pourquoi pas organiser une marche, une grande manifestation dans les rues du Havre pour que cette ville puisse reconnaitre son passé négrier", se réjouit Karfa Diallo.
Le Havre négrier
Une trentaine de personnes a participé à la première visite guidée du "Havre négrier", ici devant la cathédrale Notre-Dame. ©ALB
 

Quelques candidats intéressés

Présente lors de la première visite du "Havre négrier", Marie Levaray, numéro 2 sur la liste écologiste, rappelle que son programme prévoit de mettre en place "une commission de réflexion sur la mémoire de l'esclavage et de la traite négrière chargée de faire des propositions pour l'accès à cette histoire, comme l'ont fait les villes de Bordeaux et Nantes".

Le programme de la liste "Un Havre citoyen" est un peu plus conséquent : des plaques explicatives apposées aux panneaux des rues qui portent des noms d'armateurs, "un pôle d'accueil et de coordination qui oeuvre contre toutes les discriminations et l'exploitation des êtres humains" et "l'utilisation de la richesse historique et portuaire du Havre dans toute ses composantes", notamment l'histoire maritime et la traite négrière. 

Les services de la Mairie du Havre ont, eux, proposé de rencontrer les membres de l'association, mais le candidat Edouard Philippe, tête de liste, n'a pas répondu au courrier pour le moment. 
 

Deuxième port négrier de France

Entre 1679 et 1791, plus de 500 navires négriers ont été armés dans les ports du Havre et de Honfleur pour participer à la traite, déportant au moins 90.000 Africains, vers les Antilles françaises notamment. Voilà qui fait du Havre le deuxième port négrier français sur le plan des expéditions, d’après l’historien Eric Saunier interrogé par Ouest France.

Selon les archives municipales, ce sont précisément 451 expéditions qui ont quitté la cité océane, 134 le port voisin de Honfleur. 

La visite du "Havre négrier" avec l'association Mémoires et partages en vidéo : 
 
 
Les listes candidates aux élections municipales en 2020 au Havre
  • Le Havre écologie - Demain commence aujourd'hui / LVEC / M. Alexis DECK
  • Rassemblement national Le Havre / LRN / M. Frédéric GROUSSARD
  • Un havre citoyen avec Jean-Paul Lecoq / LDVG / M. Jean-Paul LECOQ
  • Le Havre ! / LDVC / M. Edouard PHILIPPE
  • Lutte ouvrière - faire entendre le camp des travailleurs / LEXG / Mme Magali CAUCHOIS
  • Le Havre animaliste / LDIV / Mme Beatrice CANEL-DEPITRE
  • Vivons Le Havre / LDIV / M. Guillaume MILER