MUSIQUE. Live session Delgres, un trio de rock-blues créole [le temps des mémoires]

musique
Le groupe emprunte son nom au colonel Louis Delgrès qui s'est opposé en 1802, avec ses troupes en Guadeloupe, au rétablissement de l'esclavage, décidé par Napoléon. (Re)découvrez Delgres lors d'une session live inédite enregistrée récemment au Triton en région parisienne.

Le "power trio", formation musicale composée d'une guitare électrique, d'une basse et d'une batterie, renouvelle le genre avec Pascal Danaë, auteur-compositeur à la guitare, Baptiste Brondy à la batterie et Rafgee au soubassophone, une contrebasse à vent de la famille des cuivres. La quasi-totalité des textes sont écrits en créole car pour Pascal, la langue permet des "formules courtes et imagées qui claquent".

Delgres
Delgres : de gauche à droite Pascal Danaë, Baptiste Brondy et Rafgee ©Boby

Le premier album éponyme au titre phare "Mo Jodi" célèbre le militaire révolutionnaire Louis Delgrès d'origine martiniquaise qui préféra mourir plutôt que se rendre aux troupes napoléoniennes. L'album rend hommage aux ancêtres esclaves, à la trisaïeule de Pascal, affranchie en 1841. Le deuxième opus est dédié à la diaspora ultramarine qui a traversé les océans pour venir travailler en France hexagonale avec le BUMIDOM (Bureau pour le développement des migrations dans les départements d'Outre-mer). Un opus pour rendre hommage à la classe ouvrière, à ceux qui se lèvent tôt et restent dans l'ombre. Une dédicace aux migrants, aux exilés, aux victimes de l'esclavage moderne.

Pochette album 4:00 AM
Pochette de l'album "4:00 AM", second opus du trio Delgres ©BOBY

Réalisation Suzanne Merle
Production Le Triton avec la participation de France Télévisions
Durée 52 min -  Avril 2022